40ème anniversaire de l’OGEFREM : Patient Sayiba active le plan décennal

Les festivités du 40 ème anniversaire de l’Office de Gestion du Fret multimodal (OGEFREM) ont été une occasion en or pour le DG Patient Sayiba d’offrir un cadeau aussi bien aux agents de l’OGEFREM qu’à toute postérité.
Allusion faite au plan décennal dévoilé jeudi 12 novembre au Roméo Golf. Ledit plan qui s’étale de 2020-2030 est le fruit des réflexions menées par la crème de l’OGEFREM. Cette dernière se projette dans ce que sera cet établissement public, dans 10 ans, lors de la célébration du cinquantenaire de cet office.

Sous la douce musique de l’orchestre Borel, quatre moments forts ont caractérisé cette cérémonie riche en couleurs. Primo, le sketch joué par trois artistes dont Sukari Elombe et Rock Bokabela Bodo qui a illustré parfaitement le travail et les missions assignées par l’État à l’OGEFREM. Le public n’a pas manqué d’ovationner les trois artistes. Secundo, place aux témoignages.

À ce sujet, la DG honoraire Mayuma a circonscrit les débuts difficiles de cette entreprise rappelant le parcours des combattants. À l’époque, il fallait faire face à la farouche résistance tant sur le plan national (FEC) et sur le plan international (Banque mondiale et FMI). Engagée le 12 juin 1983, la 7 ème DG de l’OGEFREM a loué l’action menée par le toit premier DG en l’occurrence Donatien Yamutuale d’heureuse mémoire. L’illustre disparu a légué à l’OGEFREM les textes légaux qui régissent cette firme.  » Les lendemains de l’OGEFREM seront meilleurs » a-t-elle auguré.

16 réalisations de l’OGEFREM

Le troisième temps a été l’allocution du DG Patient Sayiba. Celui-ci s’est évertué à exposer les 16 réalisations. En voici l’essentiel : la mise en place de l’OGEFREM en tant que structure fonctionnelle et organisationnelle, conception et proposition au Gouvernement du système de guichet unique, réduction du coût de transport des importateurs, la résistance couplée à la victoire face à la menace de suppression de l’OGEFREM, traçabilité par les fiches de renseignement à l’exportation et à l’importation ( FERE et FERI), construction des plateformes logistiques notamment le parc à véhicules de Boma et le port sec de Kasumbalesa, la mutation de l’OGEFREM en établissement public, l’accroissement du patrimoine immobilier à savoir le siège national à Kinshasa et la construction de la filiale à Beni, Dilolo et l’achat en cours d’un autre immeuble à Kinshasa, la reconquête de la souveraineté par l’OGEFREM faisant de cette entreprise pionnière en la matière, la revitalisation des représentations à travers le pays, la dotation d’une trentaine de véhicules et la stabilité sociale ainsi que le rayonnement national et international. Enfin, Patient Sayiba a prié d’être son messager auprès du Gouvernement pour que l’OGEFREM soit admis à l’ordre opérationnel aux frontières pour accomplir ses missions et renflouer les caisses de l’État.

Quarto, les diplômes de mérite ont été décernés à une quarantaine d’agents et cadres ayant excellé. Dans la foulée, on peut citer Numbi Yamba, Nyota Kabungulu, Swedi Rachidi, … Les différentes personnalités ont immortalisé ce moment en grifonnant dans le livre d’or. Une photo de famille et un cocktail ont clôturé la manifestation.

Étaient présents à la cérémonie le vice-ministre des Transports Jacques Yuma représentant le ministre empêché, les DG honoraires à savoir Simon-Floribert Mbatshi Mbatshia, Mayuma, le président de la délégation syndicale de l’OGEFREM,…

JM Mawete

Laisser un commentaire