Nouveau SG, Willy Makiashi s’engage à redynamiser le PALU

Le nouveau secrétaire général et chef du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) Willy Makiashi a officiellement pris la direction de ce parti lors de la cérémonie de clôture des travaux du 2eme congrès électif tenu samedi 14 novembre au Centre Catholique Nganda. Les insignes du parti à savoir le drapeau, l’écharpe et la farde contenant les cinq documents de base du parti lui ont été remis par le secrétaire général ad intérim Sylvain Ngabu. C’était un acte, solennel et historique de ce congrès, symbolisant la passation de commandement pour succéder à celui que les militants appellent  » vénérable et immortel  »Antoine Gizenga Fundji. Willy Makiashi va travailler main dans la main avec Didier Mazenga Mukanzu, l’actuel ministre des Transports et Voies de Communication qui a été élu premier secrétaire général adjoint en charge des questions politico-administratives et juridiques, mais aussi avec Justin Kiluba Longo, élu deuxième Secrétaire général adjoint en charge des questions économiques et Finances. À en croire le nouveau promu, ce congrès des grands espoirs, a été baptisé  » congrès de la renaissance et de la continuité de l’idéologie Lumumbiste à travers la refondation du nationalisme progressiste et social. Willy Makiashi a retracé l’histoire et les péripéties qui ont émaillé la vie du parti. Il rappelle qu’à la date du 10 juin 1960, un protocole d’accord fut signé par les dirigeants des partis nationalistes, membres du front commun de l’époque, grâce auquel les nationalistes obtinrent la majorité des sièges au Parlement. Il s’agit du MNC/Lumumba, PSA, BALUBAKAT, Centre de regroupement Africain, UNIBAT, CEREA et autres. Face aux nombreux complots contre le gouvernement et ses compagnons, les dirigeants des dits partis décidèrent de signer un protocole de fusion de toutes formations politiques en vue d’une organisation politique. Ce protocole sera matérialisé par le patriarche Antoine Gizenga à sa sortie de la prison de BulaMbemba. C’est dans ces entrefaites que le 22 août 1964, sur fond dudit protocole de fusion de 1960 conclu entre partis nationalistes, que fut créé le parti Lumumbiste unifié. Pour avoir porté avec détermination et passion ce parti comme un fardeau pendant 55 ans, le congrès a élevé Antoine Gizenga au rang du président d’honneur du PALU au même titre que Patrice Emery Lumumba. Le nouveau leader du PALU s’est vivement engagé devant l’opinion tant nationale qu’internationale à ne jamais trahir la mémoire d’Antoine Gizenga et promet de demeurer dans la ligne droite de la mission, même si la tâche ne sera facile. Willy Makiashi a affirmé que son leadership s’engage à perpétuer et à préserver les acquis de l’unité, de la concorde et de la cohésion au sein de son parti.

Redynamiser les activités du parti

Willy Makiashi s’est assigné comme objectif de redynamiser les activités du parti en valorisant les organes de base, en s’appuyant sur les deux bras séculiers du PALU à savoir la jeunesse et les femmes guides nationales. Il prend également l’engagement de renforcer la discipline du parti sur base des 5 documents de base. Aussi de veiller sur le bon fonctionnement des organes du parti surtout ceux de la base, afin de permettre au parti de reprendre sa place de porte-étendard et leader de la gauche sur l’échiquier national. Il faut rappeler que les trois désormais leaders du PALU Willy Makiashi, Me Didier Mazenga et Justin Kiluba ont été élus par acclamation par l’Assemblée plénière. Ce congrès aura été un congrès de la renaissance qui aura accouché d’un nouveau leadership pour reconquérir les espaces perdus. Il a fallu attendre 56 ans après les rennes du patriarche Antoine Gizenga ponctué d’un bilan positif, pour voir éclore un nouveau leadership. Le nouveau comité va travailler ensemble avec les membres du Bureau politique. 32 membres vont composer le Bureau politique. Parmi ces membres, 7 seront nommés personnellement par le secrétaire général après avis du Bureau politique, suivant l’article 21 du règlement qui régit le parti. Sylvain Ngabu, Willy Makiashi, Didier Mazenga, Justin Kiluba, Batumuke, Jacques Kamenga, Claude Matala, Thierry Muzaza, Ngabu Robert, Batumike Fabien Boko, Paul Kayinga, Abel Falashi, Dan Makiashi font partie du Bureau politique. 764 militants ont pris part à ce deuxième congrès du parti après le premier organisé en 1964.

Nico Kassanda

Laisser un commentaire