À la raison !

À l’époque président de l’Union africaine (UA), le Chef de l’État rwandais Paul Kagame en avait son cheval de bataille.

Il s’agit de la Zone de libre-échange économique (ZLEC). Sauf imprévu, cette dernière entre en vigueur au mois de janvier prochain. Mais il faudra pour chacun des États le ratifier. Ce qui est du ressort du Parlement. Avant-gardiste, le président de la FEC, Albert Yuma tire la sonnette d’alarme. Pour ce dernier, le pays de Lumumba n’est pas encore prêt pour intégrer cette zone de libre-échange. En présence des ministres du Commerce extérieur et de l’Industrie, le président du patronat congolais s’est évertué à démontrer le côté négatif de la ZLEC pour la RDC. Illico, les deux ministres présents ont embrayé dans le même sens. Espérons que les deux ministres parviennent à défendre leurs positions face à leurs pairs au Conseil des ministres. Et qu’ils en fassent de même au Parlement. Il y va des intérêts de toute une nation.

JM Mawete

Laisser un commentaire