Après 5 mois d’obscurité, l’avenue Mika enfin éclairée

Plongée dans l’obscurité totale pendant 5 mois, l’avenue Mika, située au quartier Lubudi, dans la commune de Bandalungwa, a enfin recouvré la lumière.

La Direction régionale de la société nationale d’électricité (SNEL) Kinshasa-Ouest, Département de distribution, a finalement pris la résolution de rétablir l’électricité dans cette partie de la commune de Bandalungwa depuis vendredi 23 novembre dernier. Cela à la grande satisfaction des habitants de cette avenue, qui ne savaient plus utiliser les appareils électroménagers. Alors que la SNEL avait procédé à la coupure du câble mère qui avait pour rôle d’alimenter l’énergie dans cette avenue, cette société d’énergie a installé un nouveau câble sur cette avenue.

Satisfaction de la population

Les habitants de l’avenue Mika ont salué la décision salvatrice prise par la SNEL, en rétablissant l’électricité dans leur avenue, étant donné que le manque d’électricité a constitué un grand handicap pour les ménages. ‘’ Sans électricité, nous sommes incapables d’utiliser nos appareils électroménagers, et même incapables de faire des provisions alimentaires. Nous sommes également incapables de suivre les informations pour être au courant de ce qui se passe dans le pays ‘’, a indiqué un jeune homme, la trentaine révolue.

Un autre jeune homme, a quant à lui fait remarquer qu’il était de la responsabilité de la SNEL à pouvoir rétablir l’électricité dans son avenue, dans la mesure où le câble électrique qui a causé mort d’homme n’était pas entretenu ses câbles. Ainsi, c’est la SNEL elle-même qui devait prendre la responsabilité de cet acte mortel.

La SNEL avait interrompu la fourniture  de l’électricité sur l’avenue Mika, consécutivement à la mort par électrocution d’un gamin de 8 ans alors qu’il jouait au football avec ses amis.  Celui-ci a trouvé la mort lorsqu’il était en train de prendre la balle logée derrière un câble électrique nu. Le comble était qu’en cherchant à récupérer cette balle, le gamin utilisera un métal. Ce qu’il a directement projeté par terre et dans les minutes qui ont suivi, il a succombé.

Nico Kassanda

 

 

 

 

Laisser un commentaire