Bilan de 100 jours du Chef de l’Etat : L’UDPS se réjouit, LAMUKA insatisfait

Le Secrétaire adjoint de l’UDPS chargé de la Communication Augustin Kabuya a exprimé sa satisfaction face au programme d’urgence de 100 jours du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi.

Pour le cadre du parti de Limete, plusieurs chantiers sont amorcés à travers le territoire national. Et cela dans le domaine des infrastructures notamment des routes, l’électricité, l’eau, les ports,… Augustin Kabuya cite également les mesures de décrispation avec la libération des prisonniers et le respect des libertés fondamentales. Ce cadre slaue la bonne foi de Félix Antoine Tshisekedi de changer le pays. ‘’ Même un enfant de la maternelle ne peut nier le travail abattu pendant les 100 premiers jours’’.

LAMUKA insatisfait

Jean-Jacques Mamba, cadre du Mouvement de Libération du Congo (MLC) pense que le bilan est négatif en dépit de la bonne volonté du Chef de l’Etat. ‘’ Beaucoup d’intentions sans résultats, c’est assez mitigé. Le pari est moins d’être gagné’ ’a-t-il martelé. A en croire, Jean-Jacques Mamba, plusieurs problèmes structurels persistent encore : le niveau de salaire, les infrastructures, le niveau général de l’économie, les investissements, le combat contre la corruption qui passe par la lutte contre l’impunité.

D’autres analystes par contre sont d’avis que le véritable bilan se fera après le quinquennat.

Microballadeur

Que pensez-vous du programme d’urgence des 100 jours du Président Felix Antoine Tshisekedi ?

Trésor Bamana, étudiant à L’ISC.

Je loue le projet des 100 jours du Chez de l’Etat alors que Kabila a passé 18 ans au pouvoir sans faire grand-chose. A peine 3 mois, nous assistons à un exploit sans précèdent dans  la volonté de bien faire.  Les 100 jours sont un combat car on ne peut pas être sur tous les fronts à la fois. Mais on doit commencer quelque part. C’est ce que Felix Tshisekedi Tshilombo tente de réaliser  en si peu de temps. Bravo au chef et que la volonté ne puisse pas changer tout au long de son mandat reste la même. Mon souhait est que votre alliance avec le FCC ne puisse pas constituer une excuse car nous savons comment ces gens-là agissent. 

Eric Kangudia, habitant de la commune de Barumbu

On ne peut pas juger FATSHI maintenant. Il a fait déjà beaucoup fait : les routes de la capitale commencent à retrouver petit à petit leur beauté par rapport à autrefois. On peut encore constater la réhabilitation des écoles, la construction des ponts, la libération des prisonniers politiques, la fermeture des prisons illégales. Je l’encourage à continuer avec son projet d’urgence tout en menant vraiment le combat pour la corruption au sein de notre pays que ce soit sur le plan politique, éducatif ou social. Il faut qu’il lutte pour la sécurité dans le pays et surtout à l’est. Avec lui, le meilleur est à venir.

Francine Ngandu commerçante

Les 100 jours ont montré que le garant de la nation est le plus démocratique de tous les présidents de la RDC. La liberté d’expression est totale, le combat contre la corruption est mené. Il est temps d’instaurer un vrai état de droit et la décrispation politique et la tolérance, car la RDC est un chantier tout est à refaire, il faut du temps au président.

Propos recueillis par Meta Mulowayi, Stagiaire/ IFASIC

Laisser un commentaire