Champion d’Afrique avec le DCMP : Mohamed Magassouba, coach des Aigles du Mali

Bien connu par le public sportif congolais, Mohamed Magassouba conduit les Aigles du Mali à la 32ème CAN Egypte. Son équipe a fait une entrée fracassante en atomisant la Mauritanie (4-1) qui fait ses premiers pas à la grande messe du football continental. Votre rédaction revient sur le portrait Du technicien malien.

 

Mohamed Magassouba a fait ses débuts sur le banc en 1980. Depuis, il n’a plus quitté les terrains de football. Ce dernier est un homme bien connu du monde sportif malien, voire africain. Il faut rappeler que depuis 1980 et ses débuts d’entraîneur avec l’Association sportive de l’Hippodrome, la vie du technicien rime avec football et ce dernier n’a jamais été éloigné des terrains. Le plus beau exploit de Mohamed Magassouba reste le trophée de la défunte coupe des coupes d’Afrique qu’il a remporté en 1994 avec le Daring club Motema Pembé de la RD Congo (ex-Zaïre).

C’est dans ce pays d’Afrique centrale que Mohamed Magassouba  a véritablement commencé sa carrière d’entraîneur. Car, avant de prendre la tête de Daring club Motema Pembé, Mohamed Magassouba avait d’abord dirigé Style star, Saint-Éloi Lupopo et l’AS Vita club. En 1996, sa carrière prendra une nouvelle dimension lorsqu’il sera nommé sélectionneur de l’Équipe nationale de la RD Congo (ex-Zaïre) au côté de Santos Muntumbile. Non seulement Mohamed Magassouba a relevé ce grand défi en qualifiant les Simbas pour la phase finale de la CAN, Burkina Faso 1998, mais mieux, le technicien ne concéda aucune défaite lors des éliminatoires.

En 2001, la Fédération congolaise de football lui fera de nouveau appel pour les éliminatoires de Mali 2002. Une fois de plus, Mohamed Magassouba offre le ticket de la phase finale aux Simbas. En 2005, le technicien quitte la RD Congo, direction le Gabon où il conduira Télé star à la victoire au tournoi de l’Union des fédérations de l’Afrique centrale. Mais auparavant, il  avait remporté le prestigieux trophée Vodacom en Afrique du Sud avec Saint-Éloi Lupupo (2002).

En 2006, Mohamed Magassouba décide de rentrer au bercail pour prendre la tête du Stade malien. Malheureusement, l’expérience tourne court avec les Blancs puisque le technicien sera limogé après seulement un an d’exercice. “C’est l’un de mes plus mauvais souvenirs”, avoue-t-il. Pendant deux ans (2007-2009), Magassouba, comme l’appellent familièrement les supporters, travaillera avec la direction technique nationale, avant d’être engagé par la Jeanne d’Arc de Dakar en 2010. Avec la Vieille Dame, il remporte le tournoi international du Widad Casablanca, une première pour un club sénégalais. Mais contre toute attente, la direction de la J. A. décide de ne pas renouveler le contrat du technicien.

Revenu au bercail en 2010, Mohamed Magassouba reprend du service à la Fédération malienne de football jusqu’à sa nomination. C’est donc un homme d’expérience qui succède à Alain Giresse. Né le 12 février 1958 à Nara dans la région de Koulikoro et instructeur CAF depuis plusieurs années, Mohamed Magassouba est titulaire d’une maîtrise en science économiques. Plein succès au technicien à la 32ème CAN.

 

JM Mawete

 

Laisser un commentaire