Congolité de Moïse Katumbi : le sénateur Mwami Bantu tranche

L’affaire sur la nationalité congolaise notamment être de père et de mère congolais pour briguer les postes de souveraineté continuent à défrayer la chronique.

À ce sujet, le cabinet du sénateur Mwami Bantu Masuka confirme l’appartenance de l’honorable Moïse Katumbi à la dynastie des Bayeke du Garengaze car il est fils de Maman Virginie Kalasa, petit-fils de Mwenda, arrière-petit-fils du Mwami Kalasa Mwukanda Bantu et arrière arrière-petit-fils du Mwami Msiri Ier Mwenda Bantu Shitambi Ngelengwa Mukala. Et cela dans un communiqué daté du mardi 8 juin dernier.

Par la même occasion, le cabinet du sénateur Mwami Bantu Masuka prie tous les membres de la dynastie Bayeke de ne pas tomber dans le piège identitaire considérant que la méritocratie est le fondement de toute évolution dans la société.  » Le tribalisme, le séparatisme n’ont jamais fait partie de notre éducation à la cour mais plutôt le rassemblement, la solidarité et l’abnégation au service du prochain » a martelé ledit cabinet.

Par conséquent, l’alléger à la nation congolaise, l’amour du Katanga appelé autrefois Garengaze et le devoir de réserve obligent le cabinet du sénateur Mwami Bantu d’avoir une attitude sage car ni la Constitution ni les lois ne peuvent laisser de côté aucun de ses enfants.

Candidat malheureux à la dernière présidentielle, Noël Tshiani est en train de battre campagne pour le verrouillage à certaines fonctions de souvenirs et plus spécialement la fonction » président de la République ». Pour ce professeur, il fait être de père et de mère congolais pour accéder à ces postes de souveraineté.

JM Mawete

Laisser un commentaire