Consultations du Chef de l’État : la mise en garde de Shadary à Félix Tshisekedi

Alors que le Chef de l’État n’a même pas encore entamé les consultations, le SG du PPRD Emmanuel Ramazani Shadary monte au créneau et adresse une mise en garde au président de la République!

Ce haut cadre du FCC a clairement défini les contours de la guerre des nerfs, la ligne rouge à ne pas franchir ;  » Le jour où ils tenteront leur dissolution, ça sera la fin. Renvoyer 500 politiques au chômage, c’est mettre le feu dans ce pays. il ne le fera pas. S’il le fait, on va faire ce qu’il faut faire » a martelé Emmanuel Shadary , hors de lui , devant les députés PPRD. Sûr de lui-même, le candidat malheureux à la dernière présidentielle a démontré que celui qui contrôle les deux institutions, la Cour constitutionnelle et la CENI a tout.  » Dans notre pays, quand ca va à la Cour, la tendance c’est ceux qui contrôle la cour qui gagnent (…) » a-t-il renchéri. Pour le secrétaire général du PPRD , « le pouvoir du président est limité dans la Constitution et il nous semble aujourd’hui qu’il (Tshisekedi), veut avoir tous les pouvoirs comme dans un régime présidentialiste. Notre loi fondamentale a été bâtie pour éviter les conflits. C’est la dictature » a lancé sur les nerfs Emmanuel Shadari. Il Rappelle aussi que , l’On négocie essentiellement quand il y a crise de légitimité. « Nous avons organisé ça en 2016 avec Kodjo et l’église catholique. Parce que le mandat arrivait à terme. C’est ainsi qu’on a nommé Bruno Tshibala et Samy Badibanga. » Ces allégations de Shadary, ne vont-elles pas embrasé la situation déjà tendue entre les deux partenaires de la coalition? Le SG du PPRD est réputé pour son style direct, acerbe. L’on pourrait l’assimiler à de la pyromanie.

JM Mawete

Laisser un commentaire