DCMP perd son prestige !

DCMP! Ce club a perdu de son prestige. Il est devenu un club testiculaire sans ambition si ce n’est que la routinière troisième place pour tenter de faire de la figuration à la coupe de la confédération. Révoltant quand même !

Le visage que DCMP a montré hier face à Don Bosco illustre la médiocrité qui caractérise ceux qui dirigent ce club. Hormis Aubin Minaki qui a suffisamment prouvé son amour à ce club, tous les autres s’avèrent être des profiteurs et des affairistes. Ils y sont non pas pour servir le club mais pour se servir. Une anecdote rocambolesque raconte le ras-le-bol qu’a manifesté le tuteur Minaku à l’arrivée du Tour puissant trésorier de ce club avec un autre dirigeant à son domicile.  » Je suis fatigué de ces gens, chère X. Ils veulent toujours de l’argent alors qu’il n’y a pas de bons résultats ». Ceci vient de se passer il y a seulement quelques jours. C’est pour dire que Minaku a compris que tout l’argent mis à la disposition de l’équipe n’a servi qu’à des prédateurs, qu’à des profiteurs qui rôdent autour de l’équipe. Cette prédation s’illustre même à travers le choix porté sur un panificateur-boulanger venu d’Italie qu’on appelle « Agosrinelli ». Ce monsieur est tout sauf un entraîneur de football. Comment comprendre que face à une équipe comme Don Bosco qui vous a battus à l’aller, il laisse sur le banc le meilleur défenseur du DCMP depuis trois saisons, Kayembe Ndotoni, pour titulariser dans l’axe de la défense de cette équipe un pygmée qu’on appelle Isaac Ogbona dont la lourdeur n’est plus à prouver? Fidèle à ses bourdes, Agostinelli a encore choisi de placer un sac de ciment dans les perches des immaculés en lieu et place d’un gardien. Ce portier togolais qu’on appelle Idrissa n’a d’atouts de gardien que sa taille élancée. Hormis cette taille, il n’a rien d’un gardien des buts du niveau d’un club patrimoine comme le DCMP. De bons gardiens, on en trouve à l’EPFKIN. Ce championnat provincial regorge tellement des talents qu’on a tort d’aller chercher des joueurs à l’étranger alors qu’on sait que dans des pays de l’Afrique de l’ouest, leurs meilleurs joueurs vont en Europe. Ceux qui viennent chez nous ne sont que des résidus en termes de talent. Somme toute, le daring va mal et il lui faudra un changement radical. Une véritable tabula rasa. Je suis reconnaissant à Minaku. Son intervention à point nommé dans ce club lui a évité la disparition. L’heure est au vrai sportif pour pouvoir redorer le blason de ce club mythique. Le jour du tour dernier derby, les supporters scandaient déjà le retour de Tshimanga. Et le tuteur en est au courant. Bref, si le DCMP veut des résultats escomptés, il doit se faire gérer comme Vita, avec un comité restreint qui n’a des comptes à rendre qu’aux supporters. Que les chômeurs qui n’ont leur survie que grâce au club aillent se faire cuire un œuf chez les grecs. Que de la vergogne pour ce grand club congolais qui ne joue plus le premier rôle !

Correspondance particulière

 

 

 

 

Laisser un commentaire