Des faux malades à la prison de Makala

Il arrive que pour une raison ou une autre certains prisonniers politiques ou mieux d’opinion sont incarcérés.

Arrivés dans le lieu de détention, la plupart tombe malade. A en croire leurs avocats et proches, ce sont des maladies graves qui les atteignent au cours de leur séjour pénitentiaire. Deux cas étayent nos propos. L’un est un acteur politique de Kinshasa. Des photos de ce politicien agonisant en train de vomir du sang ont circulé dans les réseaux sociaux suscitant la compassion de la population. Celui-ci a été transmis à la clinique Ngaliema pour des soins appropriés. Selon son avocat qui s’est appuyé sur le rapport médical de son médecin traitant, il devait être évacué à l’extérieur du pays considérant que cette clinique ne disposait pas de plateau spécialisé. Le ministre de la Justice Alexis  Thambwe n’a pas accordé l’autorisation de sortie. Ce qui a occasionné une vive polémique au sein de l’opinion. A la surprise générale, cet opérateur politique est bien portant à sa sortie de prison. Le second cas est un acteur politique de Lubumbashi. Celui-ci également est subitement bien portant à sa sortie de  prison. D’ailleurs, il s’est déjà lancé dans la course pour le gouvernorat du Haut Katanga. Ces deux cas laissent perplexes l’opinion. Faut-il encore croire à la maladie des prisonniers politiques ?

 

Laisser un commentaire