Deux poids deux mesures : Le bourgmestre de Limete appelé à curer la rivière Mososo

La population lance un SOS aux autorités. C’est depuis plusieurs années que la rivière Mososo, située au quartier Mombele, dans la commune de Limete est débordée par toutes sortes d’immondices, principalement des bouteilles et sachets en plastiques.

Il suffit qu’une petite pluie puisse s’abattre, c’est le désastre et la catastrophe, dans la mesure où ces eaux qui ne peuvent plus suivre sa trajectoire, prennent la direction des habitations. A la base de cette accumulation de déchets, le manque d’entretien et curage de la rivière. Selon les habitants de Mombele, le gouverneur de la ville avait donné des instructions à tous les bourgmestres, de rendre propre leurs juridictions en marge de l’opération ‘’ Kin Bopeto’’. Plusieurs ont exécuté l’ordre du gouverneur et sont entrés dans la phase d’exécution des travaux d’assainissement. Cependant, leur bourgmestre Douglas Nkulu, tarde à lancer les travaux de curage de la rivière Mososo, afin de la rendre saine et préserver la santé et la vie des riverains. Les habitants de Mombele ont martelé que cette tâche relève principalement de la responsabilité des bourgmestres de chaque commune de procéder au curage des dites rivières. Constat fait sur terrain, l’autorité municipale n’est pas active. Celle-ci privilégie certains coins et abandonne d’autres. Conséquence, cette rivière est débordée d’immondices. Ce qui rend difficile l’écoulement des eaux. La population a indiqué que le bourgmestre n’effectue même pas des descentes au quartier Mombele pour se rendre compte de la réalité sur le terrain. Ils ont néanmoins précisé qu’eux-mêmes font des cotisations pour acheter quelques matériels pouvant soutenir l’opération de curage, mais aussi pour encourager les jeunes qui se portent volontaires pour exécuter ces travaux. Pour Blaise Kitoko, habitant du quartier, lorsqu’il pleut, c’est la catastrophe et la désolation dans les avenues environnantes car les eaux de pluie envahissent les maisons. Il suffit qu’une petite pluie tombe, les eaux prennent la direction des maisons. Ils ont invité le bourgmestre de Limete à effectuer une descente au quartier Mombele précisément à la rivière Mososo pour se rendre compte de son état déplorable afin de lancer les travaux de curage comme il le fait dans d’autres quartiers de sa municipalité, dans la mesure ils ont enregistré plusieurs dégâts énormes.  » Nous comptons beaucoup sur le soutien du bourgmestre  », a laissé entendre Blaise Kitoko. Ce jeune du quartier exhorte également Gentiny Ngobila Mbaka en sa qualité d’autorité urbaine à soutenir le bourgmestre de la commune de Limete. Sephora Banza explique que c’est la population elle-même qui est à la base de cette situation. Elle déverse quotidiennement des immondices dans la rivière. C’est la raison pour laquelle cette dernière est débordée. Conséquence, à chaque pluie, les eaux sont obligées de prendre la direction de des demeures. Un autre fait marquant est l’affaissement de plusieurs maisons construites le long de la rivière. Certains riverains par crainte du danger surtout avec l’avènement de la saison des pluies, étaient obligés d’abandonner leur domicile pour se réfugier momentanément ailleurs en attendant que le curage soit effectué et que la situation redevienne normale. Chaque fois qu’il pleut, nous sommes contraints d’évacuer des eaux qui pénètrent dans les habitations. Une situation qui peut entraîner des maladies, ces eaux contiennent beaucoup de microbes à la base de diverses et multiples maladies. Ces immondices proviennent de grand libulu. Lorsque les gens ce coin font leur travaux d’assainissement, ils n’évacuent pas des immondices. Nous craignons beaucoup cette situation avec la saison des pluies qui pointe à l’horizon. Que les autorités viennent évacuer ces bouteilles et ces déchets qui rendent difficile le passage des eaux dans cette rivière. L’assistance du pouvoir public s’avère indispensable pour décanter la situation avant le début de la pluie.

Nico Kassanda

Laisser un commentaire