Diongo et Yangambi libérés, Diomi reste à Makala

Le directeur de cabinet du président Félix-Antoine Tshisekedi, Vital Kamerhe, a annoncé mercredi soir sur les antennes de la télévision nationale la grâce présidentielle pour plus de 700 prisonniers, ainsi que des mesures disciplinaires à l’égard des membres du gouvernement et des mandataires des entreprises de l’Etat.

Parmi les prisonniers concernés, quelques politiciens comme l’opposant Franck Diongo et le défenseur des droits de l’homme et avocat Firmin Yangabi. Eugène Diomi Ndongala, l’un des opposants dont la libération était réclamée lors du dialogue politique d’avant les élections, n’est pas sur liste. Le Dircab de Félix Tshisekedi a affirmé que le président signera un arrêté à part à son sujet.

Lumeya révoqué

Dans la foulée, Vital Kamerhe a aussi annoncé la révocation du ministre des Affaires foncières, Lumeya Dhu Maleghi, avec demande d’ouverture d’une action judiciaire à son encontre. Plusieurs mandataires des entreprises publiques sont suspendus. Le président de la République avait annoncé, il y a 11 jours, qu’il prendrait certaines mesures dans le cadre de ses 100 premiers jours. Il avait promis dans ce cadre de libérer les prisonniers politiques.

Laisser un commentaire