Dolly Makambo condamné à 10 ans de prison

Dura lex, sed lex, entendez, la loi est dure, mais c’est la loi dit-on. La Haute Cour militaire vient de rendre son verdict dans l’affaire qui oppose le ministère public et parties civile contre Dolly Makambo Nawezi et consorts, poursuivis pour meurtre sur l’administrateur gestionnaire du centre hospitalier Vijana.

Cette juridiction militaire a condamné le ministre provincial de l’intérieur de Kinshasa Dolly Makambo, l’ex député Semeyi Bakatshuraka et Serge Kamanda à 10 ans d’emprisonnement ferme. Par contre, le prévenu Jacques Akilimani a écopé de deux ans de prison ferme. Tous ces prévenus ont été rendus coupables, consécutivement à leur participation à l’infraction d’incitation des militaires à commettre des actes contraires au devoir et à la discipline militaire. Leur comportement à influer sur le meurtre contre Berlice Kuku Ilo, administrateur gestionnaire du centre hospitalier Vijana, situé dans la commune de Lingwala. Le prévenu Gaëtan Ekanga Nyama, est quant à lui condamné par défaut à la peine capitale. Il faut signaler que Dolly Makambo et les autres prévenus sont directement acheminés à la prison militaire de Ndolo, où ils vont purger leurs peines.

Pour rappel, la Haute cour militaire a statué dans une affaire de la fragrance.

Laisser un commentaire