Drigo Eboma, l’espoir de Villa Nova de Fabregas le Métis noir

A sa création, l’orchestre Light Music Villa Nova de Fabregas Maestro le Métis noir regorgeait de talentueux musiciens. On ne peut pas garder sous silence, la bonne prestation de cet ensemble musical.

Au fil des années, À l’instar d’autres groupes, Light Music Villa Nova a connu des départs qui n’ont rien affecté à la santé de cet orchestre. Par conséquent, ce groupe garde la constance. Cela grâce à l’arrivée des jeunes talents qui rejoignent le groupe. Après les départs d’Ibrator Mpiana, Hugues Makanda ‘‘But na filet’’, Maestro Fabregas peut compter sur le talent d’un jeune musicien, en l’occurence Drigo Eboma. Ce jeune musicien et compositeur a intégré Villa Nova, après un test concluant. Son charme et son savoir-faire, a poussé les responsables du groupe de l’intégrer en toute quiétude. L’appétit vient en mangeant dit-on, Drigo a fini par intégrer le groupe, et fait partie des piliers de Light Music Villa Nova. Je n’ai pas des difficultés, pour moi, tout autour de la musique. Depuis l’intégration de ce jeune musicien, Fabregas le Métis noir ne s’inquiète plus. Drigo Eboma affirme que tout se passe bien. Mais cela ne lui empêche de multiplier des efforts pour continuer à se défendre valablement. Il est à souligner que la musique Vila Nova, c’est une musique vraie, originale, c’est de la musique consciente, ils essayent de conscientiser la jeunesse. Selon Drigo, la clé de sa réussite, c’est la discipline et le respect des directives de la hiérarchie.

Clin d’œil sur Drigo Eboma

Né à Mushie le 10 Avril d’une certaine année. Originaire de la province du Mai-Ndombe,  fils de Romain Eboma et de Fifi Mobani, aîné d’une famille de cinq enfants dont les noms suivent: Eboma Bubins, Nganu Eboma, Mbo eboma et Mpia Eboma. Il est père de deux enfants dont Fineline Eboma et Rovadie Eboma. Quelques dates ont marqué sa vie. En 2002 il a débuté avec sa carrière musicale en étant danseur. En 2006 il passe chez Retrouvailles de Mushie. En 2014 après un test concluant chez Wenge Musica Maison Mère de Ngiama Makanda Werrason, il faisait partie de la deuxième équipe entre 2014 et 2016. Au cours de l’année 2017, il intégra Villa Nova Sa première chanson fut  » Perdant l’amour ». Une de ses chansons qui a cartonné à Mushie « Naomie Mawala ». Par ailleurs, voici ses différentes compositions:  » Perturbation d’amour » et chanson de propagande.

Jemira Mutono

Laisser un commentaire