Élections crédibles et inclusives: Le CLC saisit l’ONU

Par l’entremise d’une correspondance adressée au Secrétaire général des Nations-Unies Antonio Guterres, le Comité Laïc de Coordination (CLC) a plaidé pour des élections crédibles et inclusives.

La confirmation a été donnée par Jonas Tshombela, porte-parole du CLC. Pour ce dernier, le processus en cours est loin d’être crédible et inclusif. Le CLC craint l’exclusion de Félix Tshisekedi, Jean-Pierre Bemba ou tout autre citoyen candidat ayant rempli les conduits d’éligibilité requise. Quant à Moïse Katumbi, Jonas Tshombela pense qu’il a été empêché de déposer sa candidature à la présidentielle. En outre, cette organisation fustige l’inféodation de la centrale électorale : l’obsession à utiliser la machine à voter imposée à la communauté nationale alors qu’elle n’est prévue ni par la loi ni par le calendrier électoral. Le CLC est réputé pour les trois marches organisées à Kinshasa. Cette organisation regorge des membres comme le Professeur Isidore Ndaywel (historien de renommée, commissaires général de la Francophonie lors du sommet de Kinshasa en 2012), le Professeur Thierry Landu, Léonie Kandolo,…

Laisser un commentaire