En vue d’une victoire finale : Félix Tshisekedi, candidat idéal?

Sauf changement de dernière minute, l’opposition procédera d’ici le 15 novembre à la désignation du candidat unique.

C’est la substance du dernier conclave de l’opposition tenu en Afrique du sud. Qui enfilera les maillots de l’opposition à la prochaine présidentielle. La question reste encore pendante. Dans les coulisses, les supputations vont bon train. Hormis, les candidats invalidés, (Jean-Pierre Bemba et Adolphe Muzito) et Moïse Katumbi qui n’a pas pu déposer sa candidature, Martin Fayulu, Félix Tshisekedi, Freddy Matungulu, Vital Kamerhe restent encore en lice pour défier le candidat du Front Commun pour le Congo (FCC) Emmanuel Ramazani Shadary. Examinons le profil de chacun des candidats. Certes, Vital Kamerhe constitue un poids lourd considérant son parcours politique. Le président de l’UNC a gravi les échelons jusqu’au sommet :, commissaire spécial chargé de la MONUC à l ‘époque de feu Laurent-Désiré Kabila, ministre de l’Information, Secrétaire général du PPRD, élu député national PPRD, président de l’Assemblée nationale, candidat à l’élection présidentielle de 2011. Un parcours élogieux. Après une altercation avec la Majorité, Vital Kamerhe rejoint l’opposition. Son point faible, c’est le fait qu’il soit considéré comme une taupe. En outre, sa relation avec Amida (l’ancienne épouse de l’artiste musicien JB Mpiana) jette un discrédit sur son image auprès de l’opinion. Poignant, Martin Fayulu est adulé pour sa constance dans la lutte. On se souviendra de son rôle déterminant en 2015 pour éviter la loi sur le recensement. Le président de l’ECiDé s’avère impuissant pour porter le leadership de l’opposition. Freddy Matungulu, professeur chevronné, expert de la Banque mondiale, ministre des Finances, autant d’atouts pour le président de Congo Na Biso (CNB). Cependant, le brillant économiste n’a pas d’ancrage national. La chance de FATSHI, c’est d’avoir hérité d’un nom prestigieux en l’occurrence celui de Tshisekedi (opposant historique) et d’un parti politique, fille aînée de l’opposition. On reproche à Félix Tshisekedi de manquer d’expérience politique. Néanmoins, cela ne constitue en aucun cas une faiblesse. L’autre revers de la médaille, ce sont ses mains propres. Le fils du Sphinx de Limete a su montrer son charisme et sa popularité. Le dernier meeting du parti de Limete à la place Sainte Thérèse de Ndjili fait foi même si les dernières prises de position de l’UDPS ne semblent pas faire l’unanimité. L’opposition a intérêt à jeter son dévolu sur Fatshi si elle tient à battre le candidat du FCC. À bon entendeur, salut dit-on.

 

JM Mawete

Laisser un commentaire