FCC : le train quitte la gare !

À cinquante jours de l’élection présidentielle, le Front commun pour le Congo (FCC), qui porte la candidature d’Emmanuel Ramazani Shadary, a mobilisé le samedi 3 novembre 2018 ses cadres et militants au grand Chapiteau de Pullman Grand Hôtel de Kinshasa.

 

Le but de ce grand-rendez-vous était de dévoiler la vaste équipe de campagne de son candidat aux présidentielles du 23 décembre. Emmanuel Shadary a assisté personnellement à la cérémonie sans lâcher un seul mot. Les invités associés aux militants étaient si nombreux qu’une grande partie est restée coincés à l’extérieur, devant un podium monté pour les orchestres. La présentation de cette grande équipe de la campagne dévoile, une vraie toile d’araignée solidement tissée pour une bataille et un affrontement en règle avec tous les autres candidats présidents de la République. Le FCC a mis à nu sa volonté de gagner haut la main l’élection présidentielle. Le nombre et la qualité de personnes qui composent son équipe, révèle la soif et la gagne dans le chef du candidat n°13. Le Coordonnateur du Comité stratégique du FCC, le professeur Néhémie Mwilanya du haut de la tribune, entouré des membres du bureau politique du FCC, Bruno Tshibala, Aubin Minaku, José Makila et Géneviève Inagosi, a d’entrée de jeu souligné que cette cérémonie est l’acte 2 de l’agenda du FCC. Après la présentation du candidat au Stade Tata Raphael.

 

L’équipe de campagne du dauphin de Kabila est composée de 48 Cellules. Chaque cellule comporte en son sein 15 personnes au minimum. Dans la composition, c’est tous les cadres de la Majorité présidentielle, en fonction ou nom qui s ‘y RETROUVENT.La campagne en soit sera dirigée et coordonnée par lui meme Emmanuel Ramazani Shadary en personne. Une précision importante de Néhémie Mwilanya, le directeur de cabinet du président sortant Joseph Kabila, coordonnateur du comité stratégique et en plus tête d’affiche de la Cellule en chargé des questions juridique de la campagne. Evariste Boshab, ancien ministre de l’Intérieur, ancien président de l’Assemblée nationale et éminent professeur en Droit de l’Université de Kinshasa, présidera la Cellule chargée du programme commun du gouvernement. Il a avec lui des grandes têtes comme l’actuel Premier ministre Bruno Tshibala, issu des rangs de l’opposition, comme rapporteur, Kabasu Babo, ancien gouverneur du Kasai, Steve Mbikayi, actuel ministre de l’ESU et tant d’autres.

 

La Cellule en charge de la Sécurité et du processus électoral des candidats de la coalition sera coordonnée par Henri Mova Sakanyi, avec comme rapporteur le tout nouveau retraité (depuis seulement six mois), e général d’Armée Didier Etumba. La Cellule rassemble comme membres des personnalités, telles que le ministre de la Défense, Crispin Atama Tabe, l’ancien chef de la police de Kinshasa le général Jean-de-Dieu Oleko (aussi en retraite depuis peu) ou encore le vice-ministre de l’Intérieur, Basile Olongo. Porte-parole du gouvernement congolais depuis une dizaine d’années, Lambert Mende, n’a pas été éloigné de son domaine de prédilection : il conduira sans surprise la cellule de Communication, où l’on retrouve le diplomate Kikaya Bin Karubi, Alain Atundu et quelques journalistes de la presse nationale.

 

Joseph Kapika, membre du Comité stratégique du FCC, à estime que l’engouement constaté à chaque cérémonie du FCC est une preuve de la volonté et de la détermination à travailler main dans la main pour la victoire de leur candidat Emmanuel Shadary ainsi que des autres candidats à la députation nationale et provinciale. « Ne pas planifier les actions équivaut à planifier l’échec à-t-il insisté. La sélection de toute cette équipe de campagne monstre de près de 500 personnes, a tenu compte de la représentativité des entités et groupes. Membres et alliés du FCC. Toutes les 26 provinces et 145 territoires, les communautés de base et les associations se retrouvent quelques part. Il est à souligner que la composition de cette grande équipe gagnante du FCC a tenu compte des critères socio-géopolitiques et réunit toutes les conditions d’inclusivité nationale » ‘‘Toutes les couches de la population congolaise sont représentées dans cette équipe de campagne, elles seront prises en charge’’, a affirmé Néhémie Mwilanya. Pour lui, il s’agit d’un grand filet jeté pour mobiliser tout l’électorat congolais au cours des scrutins de décembre.

Mukar

 

Laisser un commentaire