FENACOJU : Dominique Makobo déchu

C’est officiel. Dominique Makobo a été démis de ses fonctions de président de la Fédération Nationale Congolaise de Judo (FENACOJU).

La décision a été prise par les 52 membres présents à l’Assemblée générale extraordinaire ( AGE) de cette entité tenue lundi 22 juillet au siège du Comité Olympique Congolais ( COC) dans la commune de la Gombe en présence du délégué du ministère des Sports. Un seul point était à l’ordre du jour, le détournement de 46.965 USD dollars par le président de cette instance sportive. Prenant la parole, le 1er vice-président Apoto Kiala assumant l’intérim du président a rappelé le contexte de cette AGE. Pour ce dernier, ces assises sont censées mettre fin et éradiquer certaines pratiques contraires aux lois et aux valeurs universelles admises dans le sport et spécialement dans le judo. Il en a profité pour remercier le COC pour le beau cadre mis à leur disposition. ‘’ Le respect du Statut et de notre Code moral resteront notre cheval de bataille. Que la réussite nous accompagne’’ a-t-il conclu.  Le Secrétaire général de la FENACOJU quant à lui s’est appesanti sur les griefs portés à la charge de Dominique Makobo. Brandissant les preuves, le SG a affirmé que le président déchu avait perçu en date du 26 mars 2019 auprès du comptable public du ministère des Sports la somme de 46.965 USD dollars pour le compte des titres de voyage et go pass pour les athlètes qui devraient prendre part à une compétition à Marrakech au Maroc. A en croire le SG, les athlètes n’ont jamais effectué le déplacement du Maroc. Saisi de cette information, le comité fédéral de la FENACOJU a cherché à avoir le cœur net. En réaction, Do Makobo parle d’un deal fait avec un conseiller du ministère des Sports pour récupérer l’argent qu’il a dépensé depuis qu’il est à la tête de la fédération. Après, le président démis ne s’est plus présenté à aucune réunion (du 06, 08 et 10 mai). Un PV constatant ses absences a été établi. Après analyse de la situation, le comité exécutif fédéral réuni a pris les décisions suivantes à la majorité simple : la suspension préventive du président suite à son manque de considération et la convocation endéans 90 jours d’une assemblée de clarification. C’est d’ailleurs la raison d’être de ladite assemblée. En plus de la déchéance, Dominique Makobo est sommé de restituer tous les biens appartenant à la fédération notamment le cachet, les passeports des athlètes ainsi que tous les documents administratifs et juridiques. En attendant le dénouement de l’affaire au niveau du Parquet, le président intérimaire assure la gestion de la FENACOJU. La Coupe du Congo débute déjà ce mercredi.

JM Mawete 

 

 

Laisser un commentaire