Frais de participation à l’examen d’état : les écoles de Kinshasa en marge

A Kinshasa, plus de 153.000 élèves ont pris part aux épreuves de l’examen d’état. A en croire la préfète du Lycée de Limete (école publique), Kalunga Didimba, les frais de participation ont été fixés à 85.000 FC par l’Etat et répartis de la manière suivante :

-55.000FC par candidat pour les épreuves hors-session (comprenant la dissertation, l’épreuve orale de Français, les épreuves traditionnelles et la pratique professionnelle).      

-30.000FC par candidat, pour la session ordinaire.

Par ailleurs, cette cheffe d’établissement exhorte ses collègues à respecter le montant fixé par les autorités pour la participation à l’examen d’état. ‘’ Les chefs des établissements qui seront pris en flagrant délit en demandant des frais supplémentaires seront sanctionnés’’  prévient de Lambert Mbadu (directeur de l’EPSP) tout en invitant les parents à payer ces frais à l’école car souvent leurs enfants ne leurs disent pas toujours la vérité. Mais qu’en-est-il sur terrain ?  Beaucoup d’établissements ont passé outre les frais fixés par l’Etat. Certains d’entre eux sont allés jusqu’à exiger le paiement obligatoire  des frais pour les ‘’ cours d’encadrements’’ et des prétendus ‘’ frais de suivi’’ pour les examens d’Etat. Interrogés à ce propos, les élèves finalistes ne sont pas allés par le dos de cuillère : ‘’ nous sommes chassés de l’école parce qu’on n’a pas soldé les frais scolaires, et notre préfet nous les exige avant d’entrer dans la salle. Nous devons payer 40 USD dollars comme frais pour les cours d’encadrement, et si l’on ne paye pas, on n’aura pas le macaron’’ explique-t-il. Quant à d’autres finalistes, ils seraient chassés non seulement parce qu’ils n’ont pas encore soldé les frais de participation aux Exetat qui sont le double de ceux fixés par le gouvernement, mais aussi parce qu’ils n’ont pas payé les frais pour le suivi. ‘’ L’Etat a fixé ces frais à 85.000FC, mais chez nous, nous payons 70 USD dollars et jusque-là, je n’ai pas encore eu le code de 14 chiffres, car il faudrait d’abord que je termine cet argent pour qu’on me le donne. Aussi, on nous dit de payer de l’argent pour faire le suivi et c’est obligatoire’’, s’est plaint un autre finaliste qui a requis l’anonymat.

Les finalistes du secondaire ont passé du 07 septembre au 10 septembre 2020 sur toute l’étendue du territoire national la session ordinaire de l’examen d’état.Sauf imprévu, les résultats sont attendus le jeudi 24 septembre. Cette session intervient dans un contexte particulier. Les cours ont été interrompus fin mars consécutivement à l’état d’urgence sanitaire décrété par le Chef de l’Etat suite à la pandémie du coronavirus. D’aucuns pensaient déjà à une année blanche.

Babwele  Bobilolo  Bochinel, Stagiaire/ IFASIC

Laisser un commentaire