Grace Tshiunza :  »Le droit d’accès à l’eau potable et l’énergie est constitutionnel » (Eveil patriotique)

Le mouvement  » Éveil patriotique » confirme la marche projetée pour le 18 novembre prochain à travers la capitale et tout le territoire national.

La conférence a été fournie par Grâce Tshiunza, l’un des communicateurs de cette structure. Au cours de l’interview accordée à votre rédaction, cette dernière a loué cette initiative combien salutaire pour les kinois. Le manque d’eau potable devient de plus en plus criant et grandissante dans le pays, et plus particulièrement dans la ville province de Kinshasa. C’est dans ce contexte que l’Eveil patriotique a invité les kinois à descendre dans la rue pour protester contre le comportement de la SNEL et la REGIDESO.  » Nous manquons l’eau et l’électricité. Et pourtant, le droit d’accès à l’eau potable et l’énergie sont des droits garantis par la Constitution. Mais Regardez la manière dont les abonnés se promènent avec des chargeurs pour trouver où brancher son téléphone. Et pourtant, nous disposons du barrage d’Inga. Et ce dernier alimente plusieurs pays voisins de la RDC. Et ces pays voisins ne connaissent pas ce problème de délestage tant décrié dans notre pays  », s’est plaint Grace Tshiunza. Il indique que les abonnés de ces deux entreprises commerciales font autant des semaines sans eau et électricité alors qu’ils payent régulièrement leurs factures.  » Chaque fois que vous faites un tour à la SNEL, on vous dira que le problème d’électricité pose problème. Nous sommes en train de privilégier d’abord les consommateurs VIP. Le jour où il y a des rencontres importantes de football surtout du championnat européen, il y a des coupures intempestives.

La SNEL se permet de coopérer avec les tenanciers des terrasses

Et parfois, la SNEL se permet de coopérer avec les tenanciers des terrasses, bistrots et autres. Cela pour contraindre ley consommateurs à se rendre dans ces lieux pour acheter d’abord la bière, avant de s’offrir le spectacle, a dénoncé ce membre de l’Eveil patriotique. Face à cette situation, comment garder le silence? L’Éveil patriotique souligne qu’il n’acceptera pas ces genres de pratique. C’est pourquoi nous lançons un appel à la protestation.  » Nous exécutons nos obligations à bon escient en payant régulièrement nos factures de consommation qu’il s’agisse de la SNEL ou de la REGIGESO. Cependant, nous sommes en train de cautionner injustement le délestage. Nous avons le droit de jouir de nos droits. Nous ne continuerons pas de jouer à la victime. Et nous appelons toute la population congolaise victime et même ceux qui ne sont pas victimes à se joindre à notre action parce ce que c’est un devoir citoyen », a martelé Grace Tshiunza. Il ajoute que le comportement de ces deux entreprises commerciales du pays entre dans le cadre de l’enrichissement illicite. Car, l’article 33 du Code Civil livre III dispose que les conventions légalement formées, tiennent lieu des lois à ceux qui les ont faites. Lorsque les consommateurs exécutent leurs obligations dans le contrat, en contrepartie, les entreprises citées, ci-haut sont également dans obligation de s’exécuter. Face aux promesses de ces entreprises chargées d’assurer la fourniture d’eau potable et d’électricité, Grâce Tshiunza martèle qu’il s’agit que des promesses fallacieuses de rétablir l’eau.  ».Ce ne sont pas de promesses auxquelles il faut accorder du crédit, puis il y aura rien La capitale congolaise connait ce dernier temps une pénurie d’eau potable et des coupures récurrentes et intempestives d’électricité.

Nico Kassanda

Laisser un commentaire