Julien Paluku pense que la RDC peut disposer de 10 000 entreprises d’ici 2030

S’inscrivant dans le cadre de la création d’emploi en RDC, le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, veut travailler pour la relance de l’économie congolaise.

Il a exprimé sa volonté, au cours du 1er Forum sur l’économie industrielle, organisé par l’Université Protestante du Congo (UPC), autour du thème « Industrie congolaise face au défi d’une société post-industrielle : contraintes et perspectives ». Julien Paluku pense qu’à l’horizon 2030-2040 la RDC peut avoir plus ou moins 10 mille ou 20 mille entreprises. Et le secteur de l’industrie pourrait contribuer à atteindre 5 milliards USD de Produits intérieurs bruts (PIB) et le pays peut se doter d’un budget d’environ 30 milliards USD. « J’ai essentiellement indiqué qu’aux années 1960, nous étions à plus de 9 mille entreprises. Aujourd’hui, nous ne restons qu’avec moins de 500 entreprises. Ce qui fait que le secteur de l’industrie ne participe plus aux produits intérieurs bruts et n’aide pas à créer les riches ni les emplois. Donc, le défi que nous avons au ministère c’est de pouvoir ramener le pays à plus ou moins 10 ou 20 mille entreprises à l’horizon 2030-2040. Cela va permettre d’avoir certainement un PIB de presque 5 milliards de dollars et de commencer à avoir un budget autour de 20 ou 30 milliards de dollars. C’est ça l’ambition du ministre de l’Industrie », a-t-il expliqué. Le ministre a par ailleurs reconnu que la RDC fait face au défi dans le secteur de l’énergie, gage d’un bon développement industrie et a précisé que la RDC a un potentiel de plus 100 mille MW et que tout est déjà mis en marche avec des investisseurs internationaux afin de se mettre à l’œuvre dans ce domaine. « Nous avons effectué des visites en Russie, en Allemagne, en France et partout ailleurs. Il y a des mémorandums de bonnes attentes pour que les investisseurs viennent immédiatement investir dans le secteur de l’énergie. Au-delà des micro-centrales qui sont dans le pays. Il y a le projet Inga III qui a une puissance de 11 000 MW. C’est largement suffisant pour la consommation intérieure. Au total, c’est 100 000 MW en RDC », a-t-il ajouté. Le ministre de l’Industrie nationale a mis en place une politique afin de créer des jeunes millionnaires congolais à travers la subvention de bons projets industriels. À travers le Fonds pour la Promotion de l’industrie (FPI), le ministère a rabaissé le taux d’intérêt à 8% pour tout le monde et à 4% pour les femmes et les jeunes. Le président Félix Tshisekedi avait annoncé également la création d’un Fonds de garantie pour les jeunes entrepreneurs.

Laisser un commentaire