Juvénal Munubo : ‘’ il faut éradiquer la fraude dans le secteur minier ‘’

Le secteur minier congolais ne pourra participer de manière substantielle à l’augmentation du budget de l’Etat, que si la fraude est éradiquée et que le trésor public joue pleinement son rôle.

C’est la déclaration faite par le député national Juvénal Munubo. Sans aller par quatre chemins, ce représentant du peuple a martelé qu’il ne faudra jamais s’attendre à une quelconque augmentation du budget de l’Etat après la promulgation du nouveau Code minier. Selon lui, pour qu’il y ait des retombées au niveau du budget au terme de l’exploitation minière, il faudra qu’il y ait énormément du temps nécessaire à observer. L’augmentation du budget ne se réalise pas de manière automatique. Ce n’est pas parce qu’on a augmenté les taxes, que le budget de l’Etat devrait automatiquement augmenter.

Vrai dialogue

 Le député Juvénal Munubo a relevé que le vrai problème qui empêche la RDC à réaliser des performances budgétaires pour atteindre le cap des milliards tel que souhaité, c’est le fait qu’il existe beaucoup des fonds qui circulent dans le secteur minier, mais qui échappent au contrôle du pouvoir public. C’est d’ailleurs ce qui constitue le nœud du problème. C’est à ce niveau précis, que les choses devront être recadrées. Juvénal Munubo note qu’il existe beaucoup de rapports qui ont été publiés dans ce sens, lesquels ont pignon sur cet aspect. A en croire ce député de l’opposition, le fait d’augmenter les taxes, les droits aux opérateurs miniers et autres, cela ne s’avère pas toujours suffisant pour alimenter financièrement la caisse de l’Etat. La solution à proposer pour que le budget de la RDC puisse augmenter et atteindre le cap de 10 milliards, il faut qu’il y ait un vrai dialogue avec tous les opérateurs et bailleurs qui œuvrent dans le secteur minier. Il faut qu’il y ait un vrai consensus. Ce député national a condamné le bras de fer qui a été engagé entre l’Etat et ces opérateurs miniers. Car, cela ne constitue nullement un climat qui facilitera l’émergence ou l’épanouissement dans ce secteur afin de permettre l’augmentation des recettes du trésor public. Car, il faudrait dans la mesure du possible, que chaque parti en l’occurrence l’Etat et ces opérateurs miniers, se retrouvent. Que l’Etat sache sa part à gagner et la part qui doit revenir aux opérateurs miniers. Cela permettra à l’Etat de résoudre tant soi peu à des multiples problèmes qui pèsent sur lui. De l’autre, côté, il faudra aussi se mettre à la place des opérateurs, dans la mesure où les avantages qui existent dans ce domaine, ne sont pas automatiques. ‘’ Ce n’est qu’en appliquant de la rigueur dans ce secteur, que la fraude pourra cesser. Ce n’est qu’en ce moment qu’on arrivera réellement à lutter contre le coulage des recettes minières de l’Etat ‘’, a expliqué l’élu du Nord-Kivu.

Nico Kassanda

Laisser un commentaire