Kestia Olangi lance la Société provinciale de Développement

Soucieuse de contribuer à l’épanouissement de la femme congolaise, Kestia Olangi a lancé officiellement la Société provinciale de Développement dont le capital s’élève à un million de dollars américains.

Cette société créée par les femmes et pour les femmes va se consacrer à la production du maïs partant de la plantation, de la production, de la transformation pour aboutir à la distribution. Servant d’exemple, Ketsia Olangi a souscrit à hauteur de 10.000 dollars américains. L’objectif pour l’initiatrice de ce vaste projet en l’occurrence Ketsia Olangi est de mobiliser les femmes de toutes les couches et de toutes les confessions religieuses à souscrire pour un montant minimum de 10 dollars américains en vue d’atteindre ce capital d’un million de dollars américains. Une fois, la société opérationnelle, les bénéfices seront répartis au prorata de chaque souscription. L’argent est à déposer dans un compte bloqué à la Rawbank. Les femmes désireuses de souscrire sont appelées à passer à l’Eglise Combat Spirituel à la 17 ème rue. En attendant, les démarches sont en cours pour l’obtention d’un autre bureau au Centre-ville de Kinshasa. L’expérience pilote du projet  » Tulime Pamoja( cultivons ensemble) a été lancée récemment à Lubumbashi avec la bénédiction et l’accompagnement du Gouverneur du Haut Katanga Jacques Kyabula Katwe.

L’autorité provinciale a disponibilisé 1.000 hectares pour cet ambitieux projet. Le projet au Haut Katanga a suscité un engouement. Des souscriptions sont tombées à foison. À ce sujet, une femme d’affaires de la contrée a souscrit pour 20.000 dollars américains. L’idée de la création de la Société provinciale de Développement a germé à l’occasion de la 3 ème édition du Forum des Femmes à Lubumbashi le 12 et le 13 mars dernier. Les femmes présentes à cette conférence débat ont remarqué que les femmes à qui on a donné un montant pour le commerce reviennent quelques temps après demander un autre fonds. D’où l’importance de créer une entreprise dans laquelle les femmes seront des actionnaires et qui va embaucher plusieurs femmes. Bref, un projet salvateur pour les femmes à long terme. Sous le label de la Fondation Nehema, Ketsia Olangi scolarise plus de 400 enfants orphelins et démunis dans la capitale congolaise à travers  » Ketsia Olangi Scholarship Program ». Activiste, philanthrope et mère de trois enfants, Ketsia Olangi ne supporte pas voir les personnes souffrir. C’est d’ailleurs la raison d’être de sa Fondation qui en passant est une révélation divine. La Fondation est présente dans trois pays notamment en France, en Afrique du Sud et en RDC. Au pays de Lumumba, la Fondation Nehema est à Kinshasa, au Sud Kivu spécialement à Bukavu, à Moanda au Kongo central et à Lubumbashi. Il sied de signaler le travail abattu par l’équipe de communication de la Fondation Nehema chapeautée par Golvie Luanda, expert et coach en communication.

JM Mawete

Laisser un commentaire