Kinshasa à l’heure de la reprise du port des masques

Après un fort relâchement dans le respect des mesures barrières, l’équipe de riposte a constaté la résurgence du coronavirus dans la ville de Kinshasa.

Raison pour laquelle la Police sévit avec rigueur en cas de non-respect des gestes barrières. Tout contrevenant est sommé de payer une amende de 5000 FC. Une bonne partie de la population trouve le port du masque contraignant. Et pourtant, cette pratique est éminemment salvatrice.  Les membres du Comité multisectoriel de riposte à la Covid-19 ont de nouveau examiné lundi 7 décembre à la Primature autour du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba en sa qualité de président de ce comité, la situation épidémiologique de la 2ème vague de cette pandémie en RDC. Selon le ministre d’Etat à la Communication et Médias Jolino Makelele qui a fait le point de cette séance, il s’agissait de faire des appréciations sur l’évolution de cette maladie. Il a été noté au cours de cette réunion, que les mesures à appliquer sont à prendre de toute urgence étant donné que le taux de contamination augmente de jour en jour. Les membres du comité multisectoriel de la lutte contre la COVID-19, a souligné le ministre, ont proposé d’autres mesures complémentaires qui pourraient accompagner celles qui ont été déjà prises, lesquelles, a-t-il précisé, ont été soumises au Chef de l’Etat pour son approbation. En outre, il a signifié que des mesures contraignantes doivent être renforcées surtout pour les voyageurs qui viennent de l’étranger, a-t-il conclu. Les responsables des services publics concernés par la chaîne de riposte à la COVID-19 en RDC, ont également pris part à cette réunion, renseigne-t-on.

Jemira Mutono

Laisser un commentaire