L’ACAJ exige l’annulation des ordonnances du 26 et 27 décembre 2018

L’Association Congolaise pour l’accès à la Justice ( ACAJ) par l’entremise de son responsable Maître Georges Kapiamba exige l’annulation des ordonnances présidentielles du 26 et 27 décembre 2018.

Après examen minutieux, cette ONG des droits de l’homme constate avec regret que lesdites ordonnances sont entachées de plusieurs irrégularités. Elles ne contiennent pas de motivation. Il n’y a pas eu ouverture des concours. Elles ont été dans la précipitation notamment à la veille des scrutins du 30 décembre. Bref, elles n’ont pas suivi la procédure régulière. Par conséquent, elles sont fantaisistes a conclu l’ACAJ. D’ailleurs, même la presse locale en a fait mention pensant qu’elles constituent un piège pour le nouveau président Félix Antoine Tshisekedi. Pour rappel, le Chef de l’État sortant Joseph Kabila a signé des ordonnances nommant des hauts responsables de l’État notamment dans l’administration, la diplomatie,… La réaction du Chef de l’État est vivement attendue à ce sujet, lui qui prend les problèmes à bras-le-corps.

JM Mawete

Laisser un commentaire