Les élus en incompatibilité ont jusqu’au 21 février pour se conformer

C’est personnellement l’ancien Président du Bureau provisoire de l’Assemblée nationale l’honorable Gabriel Kyungu qui a donné cet ultimatum aux élus nationaux en situation d’incompatibilité.

Les élus sont sensés opérer le choix entre la représentation nationale et les fonctions qu’ils exerçaient avant leur élection pour éviter de tomber dans l’incompatibilité. Au regard de la Constitution, la fonction de député est incompatible avec les responsabilités ci-après : militaire, magistrat, ministre, mandataire, agent de carrière de l’administration publique,… Hormis le Premier ministre Bruno Tshibala, plusieurs membres du Gouvernement sont impliqués. Dans la foulée, on peut relever Henri Mova Sakanyi ( Vice-premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité), Leonard She Okitundu ( Vice-premier ministre en charge des Affaires étrangères), Jean-Lucien Busa ( Ministre d’État en charge du Commerce extérieur), Crispin Atama ( Ministre de la Défense), Lambert Mende ( Ministre de la Communication et Médias), Joseph Kokonyangi ( Ministre de l’Urbanisme), Gaston Musemena ( Ministre de l’EPSP), Bienvenue Liyota ( Ministre des PME et Artisanat), …. Ainsi, toutes ces personnalité sont censés démissionné de leurs fonctions si elles tiennent à rester à la représentation nationale. Le nouveau président du Bureau provisoire est appelé à veiller à la stricte application de cette disposition constitutionnelle. Affaire à suivre. Pierre Maloka aux commandes à l’Assemblée nationale Désormais, c’est l’honorable Pierre Malika qui va présider aux destinées du Bureau provisoire de l’Assemblée nationale en sa qualité du 2 ème doyen d’âge (78 ans) après le doyen Gabriel Kyungu. Le nouveau speaker a été présenté à la plénière lundi 18 février par le 1er Secrétaire Rapporteur l’honorable Jackson Aisé qui dit agir en vertu de l’article 110 de la Constitution. En introduction, Jackson Aisé a rappelé les deux missions restantes de l’Assemblée nationale notamment l’adoption du Règlement intérieur et l’installation du Bureau définitif. Pour rappel, le poste de speaker de l’Assemblée nationale est resté vacant après le départ de Gabriel Kyungu. Ce dernier a préféré l’Assemblée provinciale du Haut Katanga plutôt que la représentation nationale.

 

Laisser un commentaire