Les Femmes d’Ensemble pour la République au chevet du CS Saint Joseph à Kimbanseke

Réunies au sein de la Dynamique des Femmes du Changement ( DFC), les Femmes d’Ensemble pour la République, parti cher à Moïse Katumbi étaient à la rescousse samedi 27 mars dernier du Centre de santé de Référence Saint Joseph ( zone de santé Biyela) dans la commune de Kimbanseke.

À cette occasion, les pavillons abritant la Maternité et la Pédiatrie font désormais peau neuve. Un motif de satisfaction pour la Révérende Sœur Joséphine Planton, responsable de ce centre de santé d’autant plus que les enfants et les femmes enceintes sont là cible de plusieurs maladies.  » Les enfants et les femmes ont passé une nuit paisible » a-t-elle renchéri.

D’autres biens en nature ont été également remis à cet établissement hospitalier: des sacs de sucre, des chenilles et du soja pour les enfants mal nutris, des détergents, des sacs de maïs, des vêtements, des moustiquaires imprégnées, un poste téléviseur, …

Face à cette générosité, la Sœur Joséphine Planton a prié le Seigneur pour qu’il comble des bénédictions les dames de la DFC et a confié les œuvres de la DFC entre les mains de Saint Joseph qui était un homme dynamique et un travailleur.

Pour la députée nationale, Dominique Munongo, cette action s’inscrit dans le cadre des activités relatives au mois de la femme. Les actions posées par la DFC s’inspirent du Christ et de l’élan du cœur du président national d’Ensemble pour la République le chairman Moïse Katumbi.

L’occasion faisant le larron, la Sœur Joséphine Planton a brossé l’état de lieux de centre hospitalier. Se trouvant dans un milieu pauvre, le Centre de santé Saint Joseph est renommé pour les soins contre la méningite. Cependant, il manque une ambulance, un bloc opératoire, une morgue, une salle de réanimation, un appareil d’oxygénothérapie, une couveuse, une salle de rééducation pour soigner les séquelles de la méningite,…

La situation est pire dans cette contrée. À en croire, la Sœur Joséphine Planton, les femmes enceintes sont transportées dans une motocyclette avec des saignements abondants.  Sans compter les enfants anémiques et mal nutris ainsi que les morts qui sont transportés dans les nattes par des personnes à la quête d’une morgue la plus proche.

Rendez-vous pris pour la fin du mois d’avril pour des nouvelles actions au même centre a assuré l’honorable Dominique Munongo, élue de Lubudi et Princesse des Bayeke.

JM Mawete

Laisser un commentaire