Les ‘‘malewas’’, recette miracle des congolais

Nous sommes à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo plus précisément au marché central communément appelé « zando ».

Ici les gargotes de rue, bon marché, appelés « malewa » prennent de l’ampleur en dépit d’une hygiène douteuse. Cependant, les kinois préfèrent les malewa, vu que c’est moins coûteux. Tenez avec 2500 FC, tu manges à ta faim. Célébré il y’a quelques années par Werasson, l’un des grands chanteurs congolais, les malewa occupent de plus en plus une grande place dans la vie quotidienne des kinois depuis son apparition au début des années 1990 au moment de l’effondrement de l’économie congolaise, dans les dernières années de la dictature du feu Mobutu. Les malewa se sont multiplié depuis lors jusqu’à ce jour où la crise frappe de nouveau le pays avec la pandémie du coronavirus. Quelques clients et vendeurs se sont exprimés à ce sujet. Pour Elco Mayala, ces mamans avec leurs malewa nous permettent de nous restaurer à moindre coût. Par exeple, avec 2000 FC, j’ai mon poulet et du fufu , au lieu d’aller dépenser dans les restaurants de grande renommée.je préfère le malewa pour son prix abordable. Augustin Tshimbalanga client s’est exprimé en ces termes : ‘’ Cela fait déjà plus de 25 ans que la conjoncture n’est pas bonne au pays, les mamans ont commencée à se débrouiller autrement, et, cela en créant des malewa, tu les trouveras dans tous les coins de la ville et à bon prix malgré qu’elles ne prennent pas en compte les mesures d’hygiène. Pour Régine Ikwa tenancière d’une gargote, les vendeuses de malewa qui manquent d’hygiène sont habituées à la saleté depuis leurs foyers, jusqu’au malewa elles seront toujours sales. De mon côté, je ne peux vendre dans la saleté car mes enfants, mon mari et moi mangeons aussi dans mon malewa.je ne vendrai jamais sans pourtant tenir compte d’hygiène.  Esther Matondo (vendeuse) fait de bonnes affaires. Elle révèle que ça lui permet d’équilibrer financièrement son foyer. Le manque d’hygiène, c’est aussi par rapport aux moyens financiers. Cette vendeuse fait de mon mieux à rendre propre ma place commerciale, vu que je reçois toute tendance des personnes.

Rebecca Bilonda

Laisser un commentaire