Les sauts-de-mouton sont- ils une solution aux embouteillages ou gâchis ?

Fabien Bafiala : Les sauts de moutons sont une solution aux embouteillages. Normalement, le motif qui a animé ceux qui ont initié ces travaux étaient de mettre fin aux embouteillages à Kinshasa, d’apporter une solution aux interminables embouteillages sur différents artères de la ville mais en attendant l’achèvement de ces travaux les sauts de moutons n’ont fait que les alimenter en créant des embouteillages monstres au sein de la ville. La situation s’aggrave aux heures de pointe à cause du non-respect du Code de la route par les conducteurs.

Christian Tshitenga : Les sauts de moutons ne sont pas réellement une solution aux embouteillages, vu que la direction principale des véhicules est le centre-ville, chaque matin les gens se déplacent vers la ville et le soir chacun se dirige à sa demeure, c’est là l’impossibilité de sauts de moutons à mettre fin aux embouteillages. Il y a aussi un problème de l’emplacement, je me demande si les ingénieurs avaient fait l’étude des lieux sur lesquels ils ont construit ces sauts de moutons. Regardant le saut de mouton de Pompage, à cet endroit comment les véhicules vont circuler, ceux qui vont de DGC Pompage, Kintambo Pompage et ceux qui quittent Mbudi, vous allez constater qu’il y a un sérieux problème qui se pose, alors ce n’est pas réellement une solution exacte mais ça peut juste aider pour une bonne solution aux embouteillages. Et je ne peux pas aussi dire que c’est un gâchis, ça peut juste aider mais ce n’est pas une solution. Si je peux proposer une solution à ce problème, il faudrait décentraliser la ville de Kinshasa, aussi longtemps qu’elle est concentrée à un endroit, tout le monde se dirigera vers la ville, il y aura toujours des embouteillages lorsque chaque matin et soir les gens se dirigent ou quittent la ville, les sauts de moutons ne vont pas donner la solution aux embouteillages, puisque ce n’est même pas attaché aux sauts de moutons.

Marcel Shako : les sauts de moutons ne sont pas une solution aux embouteillages, car nous n’avons pas assez des routes ici à Kinshasa. Personnellement, il aurait fallu, qu’on construise d’autres routes secondaires pour faciliter la circulation et là les moyens de transport auront la facilité de circuler, tant qu’on n’a pas beaucoup des routes, les sauts de moutons ne serviront qu’à l’embellissement de la ville, rien d’autre. La ville de Kinshasa a plusieurs routes qui peuvent être des routes principales mais qui ne sont pas construites. Le problème d’embouteillage est un problème très délicat qui ronge notre capitale, alors si les autorités pensent que la construction des sauts de moutons est une solution aux embouteillages, ils peuvent débarrasser ces idées car les de moutons sont loin de là.

Faustin Nsokele, ingénieur : Dans la ville de Kinshasa il y a plusieurs interceptions de routes, les sauts de moutons en effet ne sont pas une solution aux embouteillages .Les plus grands problèmes qui causent l’embouteillage sont entre autres le mauvais état des routes, les routes non construites, les caniveaux bouchés et aussi c’est au croisement des routes que souvent on rencontre les embouteillages. Dire que c’est la solution, moi je dirai non catégoriquement, puisque les causes d’embouteillage ont été exposées précédemment. Le saut de mouton, c’est juste pour embellir la ville comme dans d’autres pays. Dire aussi que c’est du gâchis serait ingrat de notre part, toute construction d’un édifice a toujours eu une durée bien déterminée. Alors je suis ni chaud ni froid, le saut de mouton, mais la meilleure solution est de construire toutes ces routes négligées au lieu de se concentrer sur les mêmes routes, là au moins nous ferons un pas vers la solution.

Glory Blessing, commerçant : c’est une solution, bien que ce n’est pas une solution parfaite, c’est quand même un pas vers la solution.

Propos recueillis par Clarisse Mfuamba

Laisser un commentaire