L’IGF en mission de contrôle à la riposte

L’Inspection générale des Finances a envoyé, le week-end , quatre inspecteurs généraux des Finances afin  de procéder au   contrôle de   gestion des fonds, biens, dons et ressources de toute nature  mis à la disposition du Comité multisectoriel de lutte contre la Covid-19, du ministère de la Santé ainsi que de ses services spécialisés  notamment l’Institut National de Recherche biomédicale(I.N.R.B),indiquent des sources concordantes.

Cette  mission, soulignent les sources, devra également contrôler la destination et la justification des affectations données aux ressources susmentionnées ainsi que la régularité des engagements conclus par ces services, durant  la période allant de mars  à juillet 2020. Cette mission de contrôle est diligentée au lendemain du dépôt  d’une plainte pour  imputation dommageable, près le parquet de la Cour de cassation, par les avocats du ministre de la Santé, Eteni  Longondo. La plainte du ministre Eteni Longondo vise  des informations publiées par les médias nationaux  sur un mémorandum dont la paternité est attribuée  au vice-ministre de la Santé, Albert Mpeti et, qui a été  adressé au Premier ministre. L’auteur du mémorandum   accuse Dr Eteni Longondo de « gabegie financière » et  « détournement des fonds destinés à la lutte contre la COVID-19 ».

Deux cas supplémentaires d’Ebola à Mbandaka

L’équipe de riposte contre la maladie à virus Ebola rapporte deux cas supplémentaires testés positifs à Mbandaka précisément à Ipeko (Équateur) pour la journée du lundi 13 juillet. En revanche, aucun nouveau décès n’a été recensé. Aucune personne n’est également sortie guérie dans les différents CTE pour la même journée.  Depuis la déclaration de cette 11ème épidémie le 1er juin dernier, le cumul est de 51 cas dont 48 confirmés et 3 probables. Il y a eu, au total, 20 décès dont 17 confirmés et 3 probables ainsi que 11 personnes guéries. Les 5 zones de santé touchées  sont Bikoro, Bolomba, Iboko, Mbandaka, Wangata. 

L’Objectif

Laisser un commentaire