L’installation du Chef de l’Etat à l’est du pays, est-ce la solution pour mettre fin à la situation belliqueuse ?

Campagne à la présidentielle du 30 décembre 2018, ce dernier avait promis d’installer son Quartier général dans cette même partie de la RD Congo, jusqu’à ce que la paix y sera revenue. Elu Chef de l’Etat à l’issue dudit scrutin, Fatshi avait réitéré le même engagement dans ses deux premiers messages annuels sur l’état de la nation (2018 et 2019), devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès. «Je ne serai pas en paix avec moi-même tant que le Nord-Kivu et les autres provinces actuellement meurtries ne seront pas totalement pacifiées», avait-il dit en décembre 2019 dans son discours à la nation. Dire qu’il avait aussi fait la même déclaration au cours d’un meeting populaire l’an dernier à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, frontalière avec l’Ouganda, dans le Nord-est du pays.

Alpha Shako, commerçant : Pour moi, toutes les visites effectuées à l’est n’ont pas permis d’éradiquer l’insécurité. D’ailleurs, juste après son départ, l’insécurité reprend son droit de cité de la plus belle manière. Oui, il n’y a pas de changement, d’ailleurs ça devient très compliqué.

Darius Tenga, étudiant : Il se pourrait que ça soit une des solutions que nous pourrons examiner. Car l’installation du Chef de l’État dans cette partie de la république est non seulement un grand réconfort moral pour les FARDC mais aussi un grand soutien pour notre armée ce qui donnerai encore plus de force à notre armée d’avancer et non de reculer; et d’autre part aussi, c’est une grande peur dans le camp de l’ennemi car même à l’époque d’Israël, lorsque les philistins ont appris que l’Arche de l’Alliance étais arrivée au camp des enfants d’Israël, ils ont peur. Mais ce que je peux dire est trop…

Dolly Maya : Sa présence est l’une de solutions possibles. En sa qualité de président, il doit chercher à savoir le nœud du problème qui fait en sorte que la paix ne soit pas retrouvée par nos compatriotes de l’est, c’est vraiment bien, ça prouve qu’il porte ça au cœur. Mais le pire est qu’après son passage à l’Est qu’il n’ait aucun changement. Alors c’est à lui de fournir tous les efforts possibles pour instaurer la paix et redonner la joie de vivre perdue depuis plusieurs années aux nôtres.

Deborah Manzoya: je pense que oui puisqu’il est l’autorité morale de notre pays, sa présence est tout d’abord un réconfort pour les habitants de l’est, ensuite en sa présence toute chose pourrait être organisée pour trouver une solution. Alors en ce qui concerne son installation à l’est, donnons le temps au temps pour répondre parfaitement à cette question.

Junior Nshimba : D’une part, c’est une solution parce que lorsqu’il est sur place, il peut négocier avec les forces armées, et discuter comment mettre fin à cette guerre, peut être en sa présence, les forces armées fourniront plus d’efforts, et aussi sa présence peut être une consolation pour les habitants de l’Est. D’autres part, ce n’est pas vraiment bien qu’un Président se déplace pour trouver une solution a un problème quelconque, il est le garant de la nation, il suffit juste qu’il donne l’ordre et ça s’exécute directement, je ne peux pas faire plus de pronostics sur son déplacement, mais espérons une suite favorable à ce voyage.

Propos recueillis par Clarisse Mfuamba

Laisser un commentaire