Noël Tshiani :  » les consultations suivent une évolution positive  »

Les réactions sur les consultations amorcées par Felix Tshisekedi continuent à susciter des réactions dans divers sens qu’il s’agisse de la classe politique comme dans le chef de l’opinion.

 »Ces consultations initiées par le Chef de l’État ont l’avantage de galvaniser la tension et pour pouvoir remobiliser et redynamiser les troupes pour que chaque congolais se mette véritablement au travail et participe à l’effort de la définition de l’action gouvernementale ». C’est la réaction de Noël Tshiani Muadiamvita, candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018. Cet acteur politique et économiste, précise que ces consultations qui semblent avoir un engouement sérieux, vont à coup sûr aider à faire participer tous les congolais à l’action gouvernementale. Noël Tshiani l’a dit au cours d’une interview accordée ce lundi 16 novembre à votre rédaction. Pour lui, c’est une évolution très positive dans la mesure où en regardant les choses sous l’angle de développement du pays, on comprend que l’on ne peut développer cette nation par la minorité de personnes qui constituent le FCC et le CACH. Même si le FCC arrivait à perdre sa majorité parlementaire au profit de l’Union sacrée, Noel Tshiani pense que Félix Tshisekedi va continuer à se comporter comme auparavant en tant que le Chef de l’État de tous les congolais. Il aura l’obligation de continuer à traiter tous les congolais de la même façon avec un même équilibre. Maintenant, la grande question sera de savoir si le FCC choisira d’être dans l’opposition, il faudrait que le FCC qui a toujours été dans la majorité, apprenne les règles du jeu. Cela veut dire apprendre à faire une opposition républicaine, à critiquer, à faire des propositions de façon civilisée. Par ailleurs, il va falloir aussi que le Chef de l’État apprenne à respecter les droits de l’opposition et à entendre leur point de vue de manière à les intégrer dans l’action gouvernementale, sinon à rectifier ou à corriger cette action gouvernementale mais en tenant compte du point de vue de l’opposition. Il faut noter qu’au-delà de tout, l’intégration de tous les congolais dans l’action gouvernementale reste la meilleure de solution, a-t-il souligné. Signalons que les consultations initiées par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi sont à la troisième semaine. À en croire, Jean-Pierre Wafwana de la presse présidentielle, les consultations pourront prendre fin sauf impossibilité la semaine prochaine. Félix Tshisekedi a déjà consulté les poids lourds de la classe politique congolaise. Il s’agit notamment du leader du MLC Jean-Pierre Bemba Gombo ou encore le leader d’Ensemble pour le changement Moïse Katumbi, mais aussi Modeste Bahati Lukwebo, de l’AFDC sans oublier le cardinal Laurent Monsengwo, Fridolin Ambongo, les organisations de la société civile et tant d’autres. Sans vouloir avoir la prétention de spéculer sur l’issue des consultations, le Chef de l’État devrait déjà au ce stade avoir une idée sur les décisions à prendre.

Nico Kassanda

Laisser un commentaire