Nomination des magistrats : Le Procureur général JP Mukolo en phase avec le Chef de l’État

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi a conféré mercredi 14 octobre avec les membres du bureau du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) à la cité de l’Union Africaine.

Au sortir de l’audience, le chef de la délégation, le Président ai de la Cour Constitutionnelle, et Procureur Général, Monsieur Mukolo Mpolesha Jean Paul a indiqué que l’examen des questions qui concernent la gestion du pouvoir judiciaire en RDC a constitué le menu principal des échanges entre eux et le Chef de l’État. Monsieur Mukolo a souligné devant la presse présidentielle que les relations entre le pouvoir judiciaire et les différentes institutions étaient bonnes; et que, la Justice fonctionnait normalement. Abordant le problème de dernières nominations intervenues par ordonnances au sein de la magistrature, le Président ai de la Cour Constitutionnelle a indiqué que la procédure suivie par le Chef de l’État était légale et n’était empreinte d’aucune violation avant d’affirmer que les juges récemment nommés prêteront incessamment serment devant le Chef de l’État. Pour rappel, lors de l’audience accordée par le Chef aux présidents de deux chambres du Parlement, ces derniers ont estimé que le président avait violé les textes légaux dans la nomination des magistrats. Quant à la rentrée judiciaire prévue ce jeudi 15 octobre 2020, monsieur Mukolo a indiqué qu’elle aura bel et bien lieu parce que toutes les modalités pratiques quant à ce, a- t- il dit, ont déjà été prises.

La délégation du bureau du Conseil Supérieur de la Magistrature reçue par le Chef de l’État était composée du Président ai de la Cour Constitutionnelle, du 1er Président près la Cour de Cassation, du Procureur Général Près la Cour de Cassation, du Secrétaire Permanent du Conseil Supérieur de la Magistrature et du Président du Syndicat des Magistrats.

JM Mawete

Laisser un commentaire