Passeportgate: Le parquet général ouvre une information judiciaire contre M. Katumbi  

Le parquet général de la République a ouvert ce lundi 18 juin une information judiciaire contre Moïse Katumbi Chapwe pour possession d’un passeport falsifié.

D’après le document parvenu à votre rédaction et signé par l’avocat général de la République Joseph Nsabua Kapuku, indique qu’il ne pouvait pas rester indifférent face aux accablantes révélations faites par la presse internationale sur l’interpellation de Moïse Katumbi Chapwe à l’aéroport de Bruxelles. Une annonce qui n’a laissé indifférente le Directeur de cabinet et porte-parole de Katumbi, Olivier Kamitatu Etsu qui a déclaré ce qui suit sur son compte Twitter « Si le ridicule pouvait tuer, vous seriez foudroyé ! “. Et de s’interroger en ces termes : ” Mr le PGR, vous n’êtes pas indifférent aux ‘‘accablantes révélations de la presse’’ dites-vous ? “. Tout en rappelant ”les détournements” révélés par la presse également sur les détournements révélés sur Panama Papers, BGFI, Semlex, Bukanga Lonzo, bâtiment Hypnose ? “ Rappelons-le, Moïse Katumbi avait été interpellé le 14 juin à Zaventem par les services aéroportuaires belges pour cause de passeport non valide. D’après la presse belge, une ”fausse page d’identité” avait été jointe au passeport avec mention d’une fausse profession. Information rejetée par les proches de Katumbi, qui pour eux, le passeport de Katumbi est retiré du système par le gouvernement congolais depuis Kinshasa. Signalons que 3 mois plutôt, le procureur général de la République a annoncé avoir ouvert une information judiciaire pour ‘‘faux et usage de faux’’ en rapport avec la nationalité de Moïse Katumbi.

 

Le procureur général de la République a repris à son compte des documents publiés par le magazine JeuneAfrique. Flory Kabange Numbi s’interroge : « comment un individu, se sachant de nationalité italienne, pourrait se présenter devant nos bureaux pour avoir le passeport, la carte d’électeur ? ». Pour ce haut magistrat, Moïse Katumbi s’est prévalu d’actes faux et de faux documents alors qu’il était gouverneur du Katanga.

 

Laisser un commentaire