Pensez-vous que la taxe sur le Registre des Appareils Mobiles (RAM) est-elle opportune pour les congolais en ce net moment?

La société civile estime que la taxe que demande les autorités du pays sur le paiement du RAM, c’est du vol à l’égard de la population congolaise qui est déjà pauvre. Il est opérationnel depuis le 24 septembre dernier, l’enregistrement au RAM impose à chaque utilisateur de payer entre 1 à 7 $ selon la technologie du téléphone (2G, 3G, 4G etc). 

Justin Mukaya : Bien, à ce propos, je trouve que ce n’est pas vraiment le moment propice pour des choses pareilles et surtout que la conjoncture au pays en ce moment n’est pas vraiment bonne. Il fallait aussi prendre le temps de prévenir. C’est un désordre tout ça et je trouve ça impropre. Avec des raisons vraies et compréhensives, ils pouvaient comprendre mais la réalité est que moins sont ceux qui pouvaient accepter une fois qu’on leur annonce des raisons compréhensives et plus sont ceux qui comme moi rechercherons toujours une raison pour ne pas être de leur avis Donc tout simplement pour dire que c’est de l’escroquerie car c’est ça même la réalité, ils sont des escrocs et sont aidés par le Gouvernement afin de faire tout ce qu’ils veulent car ils savent peu importe, on finira toujours par aller vers eux parce que l’utilisation des réseaux est indispensable ce dernier temps.

Henock Laky: mais, c’est du vol, comment peuvent-ils instaurer un système sans pour autant éclairer la lanterne à ce sujet.

Clément Mbiye: non non, ils peuvent d’abord expliquer aux gens car la plupart n’a pas les notions fiscales surtout leur méthodologie m’énerve pas mal… C’est un impôt bien sûr, avant de passer au recouvrement forcé, démontrer noir sur blanc l’avantage et les désavantages de cette taxe. Et d’ailleurs, c’est inconstitutionnel, la RAM là, et tu les appelles il n’y a pas toujours la solution ça énerve vraiment…

Davin Maluishi : pourquoi RAM ? La normalisation des téléphones mobiles se fait auprès des opérateurs téléphoniques ainsi que la personne qui achète le téléphone. La taxe est incluse. Pourquoi la personne est obligée de s’enregistrer en ligne au travers de son numéro IMEI qui lui sera donné lors de l’achat soit en composant *#06#. Après l’enregistrement si on lui vole le téléphone, la personne sera dans l’obligation d’appeler son opérateur en lui communiquant son IMEI pour que le téléphone soit bloqué. Dans la mesure où la personne n’était pas enregistrée lors de l’achat de son téléphone, là il ne s’en prendre qu’à lui-même. Donc la procédure exploitée par ce réseau de voleurs dit RAM est une forme d’escroquerie envers la population pauvre en complicité avec les opérateurs mobiles. Le Gouvernement laisse entrer le téléphone non enregistré par des individus non identifiés ainsi il veut affliger tout ça sur la population, RAM n’est pas opportune pour l’instant car plusieurs conditions ne sont pas réunies. Lorsque vous accédez sur le site, aucune bonne information se trouve sauf vérifier votre e-mail, première étape…., Rien de concret. Il consomme les crédits et si la personne perd son téléphone quelle procédure suivre ? Rien qu’il explique. Et cela est contre une population qui ne se connait de moins en moins sur le web. Prenons 7$ par an x 38 millions d’abonnés qui donne 266 millions USD Cette taxe, c’est simplement du vol. Corneille Kabeya : le RAM n’est pas opportun pour le moment avec la misère qui règne au sein de la nation congolaise, ce n’est pas possible de payer cette taxe. Et d’ailleurs pour payer la taxe, il faut avoir du boulot.

Alfred Mboyo: nous sommes dans un État de droit où tout le monde respecte la loi. RAM est clair il faut qu’il y ait des taxes sur ça que chacun devra payer.

Davina Opetshi: bon, je pense que c’est opportun, moi personnellement j’active sans problème, et je n’ai pas encore perdu les crédits.

Dieudonné Kabamba: on nous l’a fait payer sans s’en rendre compte. Mais, ce n’est pas juste et ce n’est pas un bon moment pour le faire considérant que jusqu’à présent la population n’est pas encore revenue à la normale depuis la crise sanitaire.

Nadège Lokose: cette taxe est opportune. Si on avait annoncé bien avant, personne n’allait admettre cela. Pour convaincre la population congolaise, il faut la dictature. Sans la dictature, personne ne peut convaincre ce dernier.

Laisser un commentaire