Que pensez-vous du système prépayé de l’électricité à Kinshasa ?

La Société Nationale d’Electricité (SNEL) a lancé l’expérience pilote de la carte prépayée de la consommation d’énergie électrique appelée PPC (Power Plant Control) à travers quelques communes de la ville province de Kinshasa. Nous avons tendu notre micro baladeur aux habitants de la commune de Matete spécialement les quartiers Baboma, Kinzazi, Lokoro, Mandina et Tomba.

Madame Sira Botshie, le système de la carte prépayée est très bien comparativement à l’ancien système de la SNEL où il y avait souvent de délestages, où les interruptions de la fourniture en énergie électrique étaient récurrentes. Allusion faite au fameux FDR. Depuis l’avènement des cartes prépayées, on assiste à l’amélioration de la qualité de la fourniture d’énergie. Beaucoup de félicitations, des fleurs à la SNEL. La consommation est normale. Avec l’ancien système, on payait 8.000 FC mais avec l’actuel système, on paye 4.000 FC, on peut repasser, on peut préparer.

Sandrine Ngalula : Le système de la carte prépayée présente plusieurs avantages. Premièrement, on utilisait le courant abusivement. Maintenant, nous sommes devenus rationnels : on éteint les lampes la journée et d’autres appareils qui ne sont pas importants. En outre, le courant est permanent. Quand, on achète la carte de 5.000 FC par exemple, on peut l’utiliser à tout moment considérant que le courant est permanent. Il suffit de bien observer, la fourniture est de bonne qualité dans les quartiers à système prépayé que dans ceux de l’ancien système. S’il y a interruption, après quelques instants, la fourniture est rétablie. En cas de panne, ils s’affairent pour réparer contrairement dans le passé où on pouvait rester des jours, des semaines voire des mois et personne ne s’inquiétait de notre sort. Le prix minimal de la carte est de 2.000 FC. La plupart de fois, j’achète celle de 5.000 FC que j’utilise pendant 26 ou 28 jours. Je fais tout : repasser, préparer, … En faisant les calculs, quand on achète par exemple les braises de 1.000 FC aujourd’hui, demain, le lendemain,… Nous serons à combien ? S’est-elle interrogée ? En bref, le système prépayé est bien, c’est question de renforcer l’amélioration de la fourniture de l’énergie électrique en arrangeant les câbles, les cabines, …

Ganelon Mbongo, Ingénieur électricien résidant sur quartier Baboma 12C : A l’instar de deux précédents, ce monsieur apprécie également la stabilité du courant avec le  courant PPC. La fournituredu courant électrique n’est interrompue que si les travaux sont réalisés dans d’autres quartiers. La consommation augmente si on utilise les appareils à forte consommation. Dans notre ménage, on consomme hebdomadairement la carte de 6.000 FC. Avec l’ancien système, la facturation était trop élevée. C’est un bon système à condition de savoir comment le gérer.

Un autre abonné s’est plaint

Guylain Nsingi, un des abonnés utilisant le système prépayé voit les choses autrement. Pour lui, le système PPC ne nous permet pas d’utiliser les appareils électroménagers comme avant (fer à repasser, réchaud, cuisinière, …) étant donné que ces derniers consomment trop d’énergie. Ceux qui parlent de coût léger, c’est parce qu’ils utilisent les appareils à faible consommation. Les abonnés qui parlent de la stabilité du courant émettent un avis précipité. Nous devons assister à une vraie stabilité avec la réfection de tout le réseau de distribution. Or, ce sont les mêmes cabines, seuls les PS ont changé.

 

 

 

Laisser un commentaire