Qui en veut au médecin directeur de la Clinique Ngaliema ?

La paix sociale qui règne de manière générale à la Clinique Ngaliema à Kinshasa, bouleverse et dérange certaines personnes en mal de gloriole. Ces personnes sont en train de fabriquer de malaise au sein de la Clinique Ngaliema, considéré par les agents comme havre de paix au regard du bon traitement leur réservé par le médecin directeur, le docteur Roger Kongo.

L’objectif poursuivi par ces détracteurs, est de faire partir le médecin directeur de cet établissement sanitaire, sous prétexte qu’il n’arrive pas à assurer la gestion de la Clinique Ngaliema. Ces personnes mal intentionnées mettent tout en œuvre pour créer artificiellement des malaises au sein de la Clinique Ngaliema. Et pourtant, il n’en est pas ainsi. Fort est de constater qu’au terme des enquêtes menées sur place au sein de cette formation médicale, il n’existe aucun malaise qui puisse entraîner le corps médical ou autres personnels à se soulever contre les autorités de cet établissement sanitaire public. Le constat fait est qu’il n’existe pas d’arriérés de salaire du personnel soignant moins encore des administratifs. Après la ronde faite par votre rédaction de tous les pavillons, tous les agents se trouvaient dans leur poste de travail, et saluent d’ailleurs le travail et les orientations données par le Docteur Roger Kongo, médecin Directeur de la Clinique Ngaliema. En ce qui concerne leur rémunération, le personnel soignant loue les efforts entrepris par le médecin directeur qui se bat bec et ongles pour que les travailleurs soient rémunérés correctement. A ce jour, aucun personnel ne souffre d’arriérés de salaire.

Témoignage des agents

Pour le docteur Bruno, responsable au niveau de la médecine interne, tout se passe plutôt bien à la Clinique Ngaliema.  »En ce qui concerne la paie du personnel médical, voire des administratifs, il n’existe aucune situation d’impaiement, même pas d’un mois. Tout se passe bien en dépit de la situation liée à la Covid-19 qui frappe tout le monde. Nous avons à travers les médias appris qu’un groupe des gens en train de se plaindre. Mais quant à nous, personnel à la Clinique Ngaliema, nous ne sommes pas au courant de ces choses. Nous constatons plutôt que tout va bien, dans la mesure où nous sommes payés régulièrement. Et le mois de février, nous avons déjà touché notre salaire. Malgré les difficultés que rencontre le comité, ce n’est que normale étant donné que Covid-19 a perturbé beaucoup des choses  », a indiqué ce corps médical.

Ce toubib pense que les gens sont influencés par des tireurs de ficelles, malintentionnés. Et pourtant, ils sont payés régulièrement.  » Je ne sais pas pourquoi les gens se soulèvent contre le comité directeur. Je note qu’il s’agit simplement de la mauvaise foi. Ce que l’on peut constater ce qu’on a un problème de matériel. Le problème de kit, des matériels pour imagerie. Il est difficile d’assurer à la fois le fonctionnement de l’administration et la paie du personnel et administratif ici à Ngaliema », a-t-ajouté. Même son de cloche pour Yolande Muyamo, infirmière et responsable du pavillon 6. Pour elle, concernant la question relative au personnel, tout est bien. Il n’existe aucune situation d’arriérés au sein de la Clinique Ngaliema, même si un léger retard dû au paiement, peut être observé. Cependant, elle affirme n’avoir jamais entendu et vu un seul mois les agents en train de se plaindre au sujet des arriérés. Étant membre de la riposte, Yolande Muyamo connait parfaitement la situation de la Covid-19 dans le pays. Elle précise que la clinique par le biais des autorités, s’est activement investie dans cette affaire de Covid-19 pour accompagner le Gouvernement. Car, là où le gouvernement est tombé en rupture, la Clinique sort ses moyens pour venir en appui au gouvernement.  »Au début, la clinique avait perdu des clients, car au début de la pandémie, la Clinique avait été sélectionnée comme étant centre pouvant accueillir les malades atteints de la Covid-19. Ce qui a fait que la Clinique a perdu beaucoup de ses clients. Conséquence, il y a eu des répercussions négatives sur la caisse. Mais du moins on percevait toujours de l’argent comme d’habitude. Cela grâce aux efforts du médecin Directeur le Docteur Roger Kongo », explique Yolande Muyamu. Cette infirmière note qu’il existe des tests que les patients de la Covid-19 patients , mais qui sont gratuits à la Clinique, de même que des examens de scanner. Il y a également beaucoup des tests de laboratoire qui se font gratuitement. Mais la Clinique n’a reçu aucun finalement pour rendre ces examens gratuits.

Travail honorable du comité

Selon Yolande Muyamo, l’actuel comité fait son travail de manière honorable et très appréciable. Pour preuve, la Clinique ne manque jamais d’oxygène. » Si je constate que je vais tomber en rupture d’oxygène, à la minute, il y a des coups de fils. Et le médecin Directeur, se bat bec et ongles pour ravitailler la Clinique en bouteilles d’oxygène.  » Nous ne voulons pas qu’on nous impose un autre médecin directeur à Ngaliema. Car, celui qui est là, fait correctement son travail. Il faut avouer que la situation n’est pas très bien à cause de la Covid-19 qui secoue toute l’humanité. Certaines personnes se révoltent contre la direction, contre le docteur Kongo, mais on ne sait pas pourquoi. Selon ce que j’ai entendu, les gens disent qu’ils ne sont pas bien payés. Mais nous nous sommes là et nous travaillons normalement », a martelé un autre médecin commis aux soins intensifs, ayant requis l’anonymat.

Nico Kassanda

Laisser un commentaire