Rapport JED 2018: des chiffres alarmants

La RDC détient le plus grand nombre d’atteintes à la liberté de presse en Afrique subsaharienne selon le rapport annuel 2018 de Journalistes En Danger (JED) sur l’état de la liberté de la presse en RDC.

L’annonce a été faite vendredi 02 novembre au siège de cette ONG sise Avenue Nyembo 21 dans la commune de la Gombe. Des chiffres sont alarmants: quasiment les mêmes que ceux de l’année dernière. Tenez, 121 cas de journalistes ont été soit arrêtés, menacés ou interpellés. 54 journalistes privés de liberté, un seul journaliste détenu, 30 cas des menaces et agressions, … 44% des cas des violations sont imputés aux forces de sécurité notamment la police et les services des renseignements. Par la même occasion, JED déplore le gel de deux projets de loi au Parlement. L’un portant sur l’accès à l’information et l’autre sur la liberté de presse. La réaction des officiels est attendue.

JM Mawete

Laisser un commentaire