Steve Auka : ‘‘Pour Ebola, même un seul cas reste une épidémie’’

Le Professeur Docteur Steve Auka, Coordonnateur général de la riposte contre Ebola a rencontré jeudi dernier à Beni le président de la République pour lui faire part de l’évolution des activités de la riposte. Steve Auka livre l’économie de son entretien avec Félix Tshisekedi.

Vous venez de rencontrer le Chef de l’Etat à Beni. Quel était l’objet de cet entretien ?

Un peu plus de deux mois, le Chef de l’Etat avait pris la décision de mettre en place un secrétariat technique pour prendre en charge les activités de riposte contre Ebola. Nous sommes venus lui faire rapport des activités de terrain menées depuis les deux mois de notre désignation.

Qu’avez-vous dit au président ?

Nous lui avons fait rapport des activités et de son impact. Au moment où nous entrions en fonction, il y avait 90 cas d’Ebola par semaine à savoir 15 cas par jour vers mi-juillet. Aujourd’hui grâce à l’appui de la population et de nos partenaires, nous en sommes à 20 cas par semaine avec une moyenne de 1 à 3 cas par jour. Dans tous les sites, nous avons à peu près 15 cas d’Ebola. Trois provinces étaient actives notamment le Nord Kivu, le Sud Kivu et l’Ituri. De 22 zones de santé actives, nous avons réduit à 9. Maintenant, l’épidémie se concentre vers la région de l’Ituri avec quelques cas vers le Nord Kivu. Nous lui avons également dit que l’épidémie n’était pas encore finie. Pour Ebola, même un seul cas reste une épidémie. Aussi longtemps qu’il y aura des cas, l’épidémie va continuer. D’où le renforcement des mesures surtout aux points de contrôle d’entrée et de sortie. Comme vous le savez, cette zone connait une grande mobilité, la possibilité de réintroduire la maladie dans les zones sous contrôle ou l’exporter dans les zones non encore touchées.

Actuellement, quelles sont les zones encore sous contrôle ?

Il faut compter 42 jours après qu’on ait reçu le dernier cas pour dire qu’une zone n’est plus affectée. Alors, nous avons des zones de santé avec plus de 42 jours, celles qui sont entre 21 et 42 jours et celles qui sont entre 0 et 21 jours. Mais de manière globale, c’est en Ituri où il y a encore des cas : la région de Mambasa, la zone de santé de Komanda, Biakatu et Luemba. C’est pourquoi, nos activités se concentrent sur cette région : éviter de nouveaux cas et empêcher l’exportation de la maladie dans d’autres zones.

Qu’en est-il de Beni qui était considéré comme l’épicentre ?

Pour Beni, nous venons de totaliser 22 jours sans cas. Ce qui est une très bonne performance mais nous devons maintenir la vigilance pour consolider ces résultats acquis difficilement. C’est ici l’occasion de remercier le président de la République qui a eu l’initiative de mettre en place le Comité sectoriel de lutte contre Ebola et surtout pour son soutien. Le Chef de l’Etat nous a fait confiance par le biais du Professeur Muyembe. Remercier également la population de Beni ville, Beni territoire, de Butembo, Mangina,… En général, la population de tout le Nord Kivu pour leur implication et collaboration  sans oublier les autorités politico-administratives et religieuses, la société civile

D’après votre description, c’est comme si l’épidémie est déjà maitrisée dans le Nord et Sud Kivu

L’épidémie ne sera maîtrisée que lorsque nous allons totaliser 0 cas après 42 jours dans tous les sites.

Laisser un commentaire