Trop, c’est trop !

Les tueries, les enlèvements, les tortures, les menaces,… Bref, les violations des droits de l’homme sont devenues récurrentes à l’endroit des congolais de la diaspora.

Nos compatriotes de l’étranger vivent comme des enfants orphelins. Et par conséquent, dépourvus de protection. Et pourtant, ces pauvres compatriotes disposent bel et bien d’un père protecteur. Pas question de le chercher avec des lampes. Il s’agit du Président de la République. Que fait-il réellement pour protéger ces milliers de congolais disséminés à travers le monde ? Ce qui est sûr et certain, le pouvoir de Joseph Kabila n’en a pas fait autant. C’est pourquoi, l’actuel Chef de l’Etat doit redorer le blason en cette matière en s’appuyant sur le ministère des congolais de l’étranger. En attendant, la famille de Naomie Ngamputu, la dernière victime compte fermement sur l’intervention de l’Etat non seulement sur le rapatriement de la dépouille mais aussi et surtout pour que la lumière soit faite.

JM Mawete 

Laisser un commentaire