Tueries à Beni : les FARDC et la MONUSCO indexées

Par l’entremise de Kizito, la société civile de Beni n’est pas allée par quatre chemins pour pointer du doigt accusateur tant les forces armées congolaises que la mission onusienne dans les récents massacres à Beni.

Pour cet activiste, ces exactions sont perpétrées alors que les FARDC et la MONUSCO sont déployées dans cette partie de la République.  » C’est une honte pour la République et la communauté internationale » s’est exclamé Kizito. Touchée, la population a exprimé son ras-le-bol:  » on se sent délaissé, le ministre de la Défense doit venir à Beni à l’instar de son collègue de la Santé qui est sur le front lors des différentes épidémies Ebola ». Les FARDC évoquent le terrorisme Le porte-parole de l’opération Sukola I Hazukay parle du terrorisme qui attriste ce coin du pays. A en croire le porte-parole, ce terrorisme est soutenu par les Ougandais. C’est pourquoi, il sollicite l’éveil de la population pour lutter contre ce fléau. Bilan de cette attaque, 16 civils tués et 4 blessés. Du côté des forces loyalistes, on relève 4 soldats tués et 3 blessés. Arsène Muaka, député national du territoire de Beni estime qu’il faut évaluer les opérations Julien Paluku s’y penche Le gouverneur de la province du Sud Kivu, Julien Paluku Kahongya venait de séjourner à Kinshasa pour discuter de la thérapeutique à mettre en place en vue d’endiguer ce phénomène qui ensanglante sa province. Le numéro un du Sud Kivu en profite pour présenter ses condoléances aux différentes familles éplorées. L’ADF a effectué une attaque meurtrière dans le territoire de Beni dans la nuit su samedi au dimanche dernier.

JM Mawete

 

Laisser un commentaire