Vers une évacuation de Kamerhe à l’étranger

L’état de santé de Vital Kamerhe se dégrade, il est sérieusement malade et ça nécessite qu’il puisse avoir des soins appropriés pour que sa situation puisse s’améliorer sinon ça risque d’être une catastrophe », alerte le vice-ministre de la justice, Bernard Ngimbi Takaishe, qui assure être descendu, en personne à la prison centrale de Makala, ‘’pour vérifier l’information’’, après avoir été saisi par le directeur du centre pénitentiaire.

‘’Le gouvernement va devoir étudier avec les services de santé et dans la mesure du possible, quel choix opéré par rapport à une officine qui doit le prendre suffisamment en charge. Et si nécessaire, peut-être décider de le faire évacuer », indique-t-il sur Top Congo. « Des sources médicales indiquent que l’état de santé de notre client s’est détérioré jusqu’au point de nécessiter une assistance respiratoire’’, a déclaré, Maître Kabengele avocat de Vital Kamerhe alléguant qu’aucune demande de transfert à l’étranger pour des soins appropriés n’a été formulée jusque-là mais les autorités du pays sont en mesure d’apprécier la dégradation son état de santé. Cependant, l’avocat a indiqué qui il n’a pas été permis de visiter son client. Acharnement judiciaire contre la famille Kamerhe Confirmant qu’Amida Chatur, l’épouse du directeur de cabinet du président de la République est convoquée au parquet près la cour d’appel de Kinshasa Gombe, Maître Kabengele estime qu’il y a « un acharnement judiciaire contre sa famille au moment où Vital Kamerhe a besoin du soutien des membres de sa famille et notamment de son épouse. Inviter en de pareilles circonstances son épouse, ça ne peut être qualifié que d’harcèlement judiciaire, quelle que soit l’ampleur du problème pour lequel elle est invitée ». En détention depuis le 8 avril, Kinshasa, Vital Kamerhe a été condamné à 20 ans de travaux forcés le 20 juin. Il a fait appel, la date de la prochaine audience est suspendue dans l’attente des résultats d’une autre procédure initiée par ses avocats.

L’Objectif

Laisser un commentaire