Etienne Tshisekedi dans l’ordre national ‘‘Héros nationaux Kabila-Lumumba’’ au grade de ‘‘Grand cordon’’

Etienne Tshisekedi wa Mulumba, ancien premier ministre de la RDC à l’époque de Mobutu, a été admis samedi, à titre posthume, dans l’ordre national ‘‘Héros nationaux Kabila-Lumumba’’ au grade de ‘‘Grand cordon’’, lors d’une cérémonie de décoration présidée par le chancelier des ordres nationaux au stade des Martyrs de la pentecôte.

 Admission à titre posthume

Cette décoration est consécutive à l’ordonnance du 31 mai 2019 portant admission à titre posthume de feu Etienne Tshisekedi dans l’ordre national ‘‘Héros nationaux Kabila- Lumumba au grade de ‘‘Grand cordon’’. Auparavant, le couple Présidentiel de la RDC qui s’était incliné devant la chapelle ardente, avait déposé sa gerbe des fleurs suivi des Présidents de la République du Congo/Brazzaville Dénis Sassou Nguesso, de la Zambie Edgar Lungu, de la République Centrafricaine (RCA) Faustin-Archange Touadera, du vice-Président de l’Ouganda Edward Kiwanuka Sekandi ainsi que des représentants de la République de Guinée, du Kenya, du Sénégal, d’Egypte, de la Russie, du Zimbabwe, de l’Inde, d’Haïti, de la Côte d’Ivoire, du Niger et de l’Union africaine. Dans son homélie, l’Archevêque de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo a indiqué que les souvenirs de ce grand homme sont profonds dans les cœurs des Congolais et Congolaises. Pour lui, les deux années d’attente d’inhumation n’ont pas altéré la détermination du peuple congolais pour lequel il s’est battu durant toute sa vie. En ce jour, a-t-il dit, la parole de Dieu nous console et nous rassure que les âmes de justes sont dans la main de Dieu et nul tourment ne les atteindra. Mgr Ambongo a ajouté que l’illustre disparu est resté droit dans ses bottes, refusant toute compromission pour ne pas brader son pays la RDC.

Une icône et un héros national

Selon Mgr Ambongo, ‘‘être juste c’est renoncer à soi pour servir les autres’’, tout en rappelant la devise de celui qui nous rassemble ici : ‘‘le peuple d’abord’’. Par ailleurs, il a fait savoir que la ténacité d’Etienne Tshisekedi dans l’accomplissement de son devoir d’homme politique doit devenir un exemple à imiter pour l’ensemble de notre classe politique. Pour lui, Etienne Tshisekedi devient une icône et un héros national pour chaque Congolais et Congolaise, car à l’instar de Saint Paul, ‘‘il a combattu le bon combat, il a achevé sa course, il atteint la couronne de gloire promise par le Seigneur pour tous les justes’’. Adressant un message au Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, il a indiqué qu’il lui revient désormais de parachever l’idéal sociopolitique de l’illustre père pour conduire le peuple congolais dans sa diversité vers la terre promise, une terre de respect mutuel, de paix véritable pour tous les fils et filles dignes du pays.

2 ans pour faire le deuil

Le président ai du parti de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean Marc Kabund-A-Kabund a rappelé que l’histoire du pays retiendra qu’il aura fallu plus de 2 ans pour faire le deuil de l’opposant le plus emblématique de la RDC. Pour lui, ‘‘la disparition de feu Etienne Tshisekedi à Bruxelles, en Belgique avait provoqué une grande et incroyable consternation. Voici pour nous le moment de poser un acte fort, juste et historique en mémoire de celui que nous saluons le combat politique’’. Le doyen des treize (13) parlementaires a pour sa part rappelé qu’à la 2ème législative de 1977, ils avaient décidé de mettre de côté leurs intérêts personnels et privilégié le peuple face à la misère et la dictature de Mobutu. Selon lui, la détermination d’Etienne Tshisekedi avait permis de braver cette dictature de feu Mobutu qui a déclenché l’emprisonnement, la relégation, l’humiliation avec des conséquences qui sont notamment des pertes en vies humaines et spoliation des biens. Dans son adresse au Président de la République, il a fait savoir que le hasard n’existe pas, car tout pouvoir vient de Dieu.

 

Laisser un commentaire