Campagne électorale timide à Beni et Butembo

Les circonscriptions de Beni et de Butembo sont en pleine campagne électorale pour l’élection présidentielle et les élections législatives (nationales et provinciales) qui auront lieu le 31 mars 2019. Jusque-là, la campagne n’est pas encore très vive.

Marc Kavota, candidat à la députation nationale a livré à votre rédaction les raisons de cette timidité. Concrètement, cet activiste des droits de l’homme évoque les difficultés auxquelles ils sont confrontés pour battre campagne. Primo, il s’agit de l’épineuse et récurrente question de l’insécurité. Les attaques des groupes armés et des milices ont occasionné des déplacements massifs des populations abandonnant ainsi leurs circonscriptions. En outre, les mouvements des candidats sont  limités à certains endroits. C’est les cas des contrées comme Boliki, Eringeti, Mayimoya,… Secundo, Marc Kavota déplore le manque des moyens financiers. Le candidat aux législatives nationales ne voit aucun danger en ce qui concerne l’épidémie de la fièvre hémorragique à Ebola : ‘’ Ebola est en train d’être endiguée’’. La population s’efforce à lutter contre cette maladie en dépit des découragements de certaines forces négatives a-t-il poursuivi. D’ailleurs, à Mangina (premier foyer de l’épidémie), on ne signale aucun nouveau cas. Les nouveaux cas viennent du territoire de Mambasa dans la province de l’Ituri.

Par contre, tout se déroule normalement à Yumbi dans la province du Maindombe a assuré l’administrateur du territoire. La CENI  a reporté les élections tant à Yumbi qu’à Beni et Butembo. Un conflit ethnique entre Batende et Banunu a fait plusieurs morts à quelques jours des élections dans le territoire de Yumbi. Pour Beni et Butembo, la centrale électorale a évoqué l’épidémie d’Ebola comme raison pour ajourner les scrutins. Et pourtant, le ministère de la Santé avait déclaré auparavant que l’épidémie d’Ebola ne pouvait constituer en aucun cas un motif de report des élections. La population de Beni et Butembo a organisé elle-même les élections pour montrer à la face du monde qu’il n’y avait pas danger.

JM Mawete

 

Laisser un commentaire