Logistique : le Gouvernement au chevet de la CENI

L’État congolais vient de mettre à la disposition de la CENI un important lot d’engins roulants et volants de l’Armée pour appuyer la logistique électorale.

Il s’agit principalement d’un Ilyushin, d’un DC 8, de deux Antonov 26, de deux Antonov 72, de trois Boeing 727, d’un Boeing 737 Cargo, d’un Boeing 737 passagers et de sept hélicoptères pour les aéronefs. Quant aux véhicules, on a relevé 150 camions Kamaz, 135 camions militaires Sino truck, 171 pick up et 1500 motocyclettes. La cérémonie de présentation de cet équipement s’est déroulé en deux temps : d’abord au siège de la CENI au Boulevard du 30 juin puis à l’aéroport international de Ndjili. La centrale électorale n’exclut pas la possibilité d’affréter les avions le cas échéant. Ces engins devront être retournés à la base logistique des Forces armées après utilisation a précisé le ministre de la Défense Crispin Atama Tabe. Henri Mova Sakanyi, Vice-premier ministre en charge de l’Intérieur et représentant personnel du Premier ministre a rappelé le caractère souverain de l’État dans l’organisation des élections. Corneille Nangaa Yobeluo, président de la CENI estime que le geste d’aujourd’hui permet de dissiper le doute en ce qui concerne la tenue des élections à la date prévue notamment le 23 décembre prochain.

 

Lancement de la formation des formateurs du niveau 1

 

C’est personnellement le numéro un de la centrale électorale qui a procédé samedi 27 octobre au Centre Caritas en présence des membres du Bureau et de l’Assemblée plénière. Il s’agit de la formation du niveau 1 des formateurs des formateurs des Membres des Bureaux de Vote et de Dépouillement (MBVD) et des Centres Locaux de Compilation des Résultats (CLCR). Cette étape est consécutive à l’atelier de trois jours, du 22 au 24 octobre à la Maison des Élections, ayant abouti à l’harmonisation et à la validation des programmes et des procédures en vue du lancement de la formation de l’ensemble de la cascade de la formation des MBVD et CLCR. L’objectif, c’est de former près de 500 milles agents opérationnels d’ici le 21 décembre. Cette formation de sept jours concerne 52 agents venus des secrétariats exécutifs provinciaux, 44 cadres et procéduriers du secrétariat exécutif national, 56 informaticiens, 34 membres des cabinets, 40 experts électoraux internationaux de la Division électorale de la MONUSCO, du PACEC/ PNUD, de IFES de même que les experts de Miru systems ainsi que de la Société civile du domaine électoral comme la SYMOCEL,…

 

Objectifs de la formation

 

Ce programme très ambitieux de la formation envisage entre autres la maîtrise absolue des procédures de vote, la circulation et la gestion des bureaux de vote, l’homogénéité dans le remplissage des fiches, la maîtrise des procédures de comptage, la compilation et la transmission des résultats, le monitoring des opérations et l’utilisation du logiciel dans le CLCR. Un accent particulier serait sur les aspects éthiques et déontologiques des agents électoraux.

 

Faire fi des polémiques politiciennes

 

Pour Corneille Nangaa, son institution s’attelle à accomplir sans désemparer toutes les activités opérationnelles et techniques du calendrier électoral. Une façon d’inviter une fois de plus les bénéficiaires de la formation de faire fi des polémiques politiciennes pour se concentrer uniquement à la mise en œuvre des aspects techniques des élections. Par ailleurs, voici le programme d’autres formations : – Du 10 au 16 novembre 2018: formations dans les secrétariats exécutifs provinciaux des formateurs électoraux nationaux, chefs d’antenne, informaticiens des antennes et autres agents des secrétariats exécutifs provinciaux – Du 22 au 28 novembre 2018: formation dans les antennes des formateurs électoraux territoriaux – Du 02 au 07 décembre 2018: formation des chefs de centres de vote, techniciens de centre de vote et président de formation – Du 17 au 21 décembre 2018: formation des Membres du Bureau de Vote et de Dépouillement et des CLCR.  La CENI promue à la vice-présidence de ECF-SADC la CENI a été élue à la vice-présidence du Bureau des commissions électorales des pays de la SADC( ECF-SADC) à l’occasion de la 20ème conférence annuelle de cette organisation tenue du 22 au 27 octobre à Maseru au Lesotho. La CENI a été représentée à ces assises par le Secrétaire exécutif national Ronsard Malonda Ngimbi.

 

Engouement autour de la machine à voter

 

L’un des faits marquants de ce forum est sans conteste l’engouement observé autour du stand d’exposition de la CENI où étaient placées deux machines à voter. Les participants ont défilé en masse pour s’informer de ses avantages et l’expérimenté. Occasion pour la délégation congolaise de mettre en avant les principaux dispositifs de sensibilisation mis en place en vue de la réussite des scrutins du 23 décembre 2018.

 

JM Mawete

Laisser un commentaire